AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (luxure) no pain, no gain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: (luxure) no pain, no gain   Mar 1 Aoû - 19:36

shade lilithium
carte d'identité

surnom : Les surnoms sont peu élogieux à son propos. Il se mélange, prenne en signification. Il n’en reste pas moins que Shade se fait appeler de temps en temps Chaton, Shasha ou bien Lilith en référence à, cette fois-ci, son vrai prénom. Quoi que, dans son cas, on ignore encore lequel a été le premier à lui être attribué.  ϟ nom de code : Luxure est devenu un surnom suffisamment significatif pour être comme un second prénom,  ϟ âge : Tout comme dater sa naissance, donner son âge est impossible. Physiquement, il a l’air d’un jeune homme d’une trentaine d’année. Mais, il reste une personne créée de toutes pièces par la magie, un être démoniaque. Alors, il se pourrait qu’il ait deux ans en théorie, tout comme il pourrait en avoir le triple. ϟ date et lieu de naissance : Il a vu le jour en plein cœur des plaines de Nullarbor. Maître Hohenheim l’a façonné de ses propres mains ou du moins, à transformé ce qui était autrefois un frêle garçon malade en un homme semblable à un incube. Impossible de dater sa création. Tout ce dont on sait, c’est qu’il a été un des premiers Homonculus à voir le jour.  ϟ situation professionnelle : Création d’Hohenheim, mage de la guilde Homonculus, il est la luxure et chef de son équipe qui détient ce péché capital.   ϟ situation civile : Une situation et une orientation ? Encore faudrait-il qu’il soit capable d’aimer. Un célibatârd donc coincé dans une pansexualité et un dévouement total à son maître de guilde. ϟ feat : Billie Joe Armstrong


✧ Dragon's Hex ✧

La magie de Shade ressemble quelque part à celles des Dragon Slayer. Elle est une forme pervertie des faiblesses de celles-ci pour en faire une force. Cependant, il ne peut pas user de souffles du dragon. Le nom de son maléfice vient avant tout à cause de son apparence quand il a absorbé trop d'énergie magique pour maintenir son corps humanisé.

vampirisme magique - La base de son maléfice réside dans sa faculté à pomper l'énergie magique et à se l'approprier. Si Shade réussi à avoir un contact physique avec sa cible, il peut lui prendre sa magie, se nourrir de l'énergie magique pour récupérer ses forces et même aller jusqu'à s'accaparer son élément s'il s'agit d'un mage élémentaire. Cependant, il y a tout de même une condition. Dans le dernier cas, s'il a déjà un élément à son actif, il ne peut pas en avaler un deuxième sans condition d'abandonner le précédent. Il ne peut cumuler qu'un élément à la fois. Son vampirisme est également la base dans le cas où il peut croître sa puissance de feu et ses capacités physiques en fonction de l'énergie pompée. Mais s'il s'en sert en grande quantité, il doit recommencer à l'accumuler pour atteindre le même seuil de puissance.

dragon's soul - Shade, une fois son apparence démoniaque libérée, il ressemble à un dragon humanisé. Il est pourvu d'ailes, de cornes et d'écailles qui assure une résistance accrue. Mais, il peut également usé de son maléfice pour porter des attaques élémentaires et renforcer ses dommages physiques avec l'élément acquis. Il peut attaquer aussi bien au corps-à-corps qu'à distance en fonction des propriétés de l'élément actif. Il gagne également la capacité de voler et donc, d'exercer des attaques aériennes avec facilité. Selon l'état de sa transformation, il peut la maintenir plus ou moins longtemps. S'il est au premier stade, donc celle qui permet d'entrevoir encore des attributs humains et il ressemble plus à une hybridation homme/dragon. Elle prend plus longtemps à se dissiper que s'il prend la forme complète d'un dragon. Cette dernière ressemble d'ailleurs fortement à un dragon typé asiatique noir et il peut la maintenir 5 à 10 min en fonction de ses réserves magiques disponibles.

green eye's - Si les vipères ont les yeux verts, cela pourrait expliquer la couleur de ceux de Shade. Il est toujours plus facile d'avoir une proie sous la main quand elle vient à lui et quand elle n'est pas forcée. Les yeux du démon peuvent envoûtée une personne pour la rendre aussi douce et aussi gentille qu'un frêle chaton. Mais, cela reste un sortilège qui ne marche pas sur les mages à l'esprit puissant ou bien ceux dotés d'une immunisation aux sorts passant par le regard. De plus, il choisit de l'activé le plus souvent lorsque ladite personne n'est pas très coopérative. C'est la facette la moins utilisée de son maléfice, car il ne la trouve pas amusante. Il aime quand il y a un défis après tout.



volage + imprévisible + patient + peu colérique + tactile + réfléchit + beau parleur + sarcastique + tendre + mesquin + vicieux + tacticien + calculateur + souple Shade détient son nom à la référence ‘’ombre’’ et aussi le fait qu’il ait, quelques fois, des tendances assez féminines. Son créateur a alors jugé bon de lui accorder un prénom mixte ✧ Luxure, il ne détient pas son affiliation pour rien. C’est un séducteur, un imprévisible qui prend plaisir dans la perception plutôt que dans la violence. Il faut vraiment le pousser à bout pour qu’il décide d’user de sa magie ✧ De type vampirique, il dépend de la magie des autres. En soit, il n’a pas d’élément propre et son maléfice ressemble quelque part à la magie des Dragon Slayer. A la différence près, c’est qu’il ne détient pas de souffle et qu’il n’est pas limité à un élément précis en matière de repas. ✧ C’est un démon (non, vraiment ?) et de ce fait, il a quelque attribut non-humain comme par exemple la queue en pointe qui termine son dos ou bien ses crocs. Ses ongles ressemblent plus à des griffes également. ✧ On ne sait presque rien de son passé, il n’est pas très bavard sur sa personne puisqu’il est tenu au secret que son maître lui a ordonné ✧ Sa marque de guilde se trouve en noir, sur sa hanche gauche. ✧ Il adore les sucreries –de types bonbons, gâteaux, biscuit, bande de cochons ✧ Il n’a aucun complexe ni pudeur. Se balader torse-nue dans la rue tout comme s’inviter dans un bain ne le dérange en aucun cas.

derrière l'écran

pseudo : Shirosaki ϟ prénom : // ϟ âge : 24 ans ϟ pays, région : france/normandie ici ϟ fréquence de connexion : dès qu'on a besoin de moi, j'accours ϟ connaissance du forum : en volant pour aller à Neverland, et je me suis perdu en chemin  89 ϟ opinion du forum : Bah, i love it, forcément 93 ϟ éventuelle(s) suggestion(s) : Pas encore suffisamment schizophrène pour juger mon propre travail 09  ϟ petit mot de fin : venez voir papa 09


Dernière édition par Shade Lilithium le Ven 10 Nov - 11:51, édité 9 fois
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: Re: (luxure) no pain, no gain   Mar 1 Aoû - 19:36

histoire


✧ welcome to the end of era, ice has melted back to life. done my time and served my sentence, dress me up and watch me die

 


Un lointain souvenir et une lettre. Celle-ci demeure aujourd’hui coincée sous la plume du maître de guilde. Une lettre de recommandation, un bout de papier de conséquences dont le jaunissement prouvait de sa vieillesse. Un nom était apposé dessus. Une dénommée Kayra. Ce morceau de parchemin était à la fois le début et la fin. La fin d’un garçon qui n’avait même pas de nom. L’histoire d’un garçon bien plus vieux qu’il n’y paraît. Il y a plus de deux-cent ans, alors que le monde de la magie se remettait de l’ère de Tartaros, une femme dépourvue de logement tenait par la main un enfant pale, chétif et rongé par la guerre. Le rescapé d’une guerre qui avait fait rage au nord de l’Australie incluant plusieurs guildes magiques et la montée en pouvoir d’une guilde clandestine constituée essentiellement de démons. Elle faisait partit des survivants d’un attentat visant le Conseil de la Magie, Era, qui avait alors sauté à cause d’une attaque. Dans ses décombres, elle l’avait trouvé ensevelis sous les gravats. Le fils du précédent Président du conseil de la magie qui avait réussi à se cacher pour échapper au massacre. Mourant et blessé, elle a pris ce garçon sous son aile en lui promettant un nouveau logis et une nouvelle famille à défaut d’avoir perdu la sienne. Le garçon demeurait silencieux, sage et surtout traumatisé par les guildes noires. Dans son silence, il nourrissait une haine profonde pour celle-ci, souhaitant plus que tout se venger de cet affront et de cette idiotie.

Elle faisait de son mieux, cherchant à lui apporter de l’aide avec une faible compassion. La même qui lui avait permis de supporter la monstruosité d’un mage noir dont la montée au pouvoir ne faisait qu’accroître sa crainte à son égard. Même s’il s’agissait d’un vieil ami d’enfance, elle a vu sa chute dans les ténèbres. Son aversion pour la magie obscure jusqu’à user de personnes mourantes pour ses expériences peu recommandables. De ce même individu alors renommé Hohenheim, elle cherchait à toucher sa compassion en ne lui révélant pas les origines de ce garçon. Juste qu’il avait besoin d’un toit, de nourriture et d’une main bienveillante à son égard. Il l’avait dévisagé, précisant que pour mériter sa bienveillance, il fallait travailler dur. Le garçon ne s’était pas laissé impressionner par cette personne imposante et il n’avait fait qu’acquiescer. Les amis accompagnés de l’orphelin se sont alors installés dans les plaines de Nullarbor où il était sûr que personne ne viendrait le déranger. Si lui était bien trop occupé à ses expériences, Kayra usait de son temps et de sa patience pour rendre le séjour dans les tréfonds de la terre plus agréable pour ce garçon. Notamment en lui racontant des histoires, le mythe des dragons et en lui apprenant la magie.

Ce deuxième point avait suscité une fascination chez l’adolescent, rêvant alors de rencontrer un jour l’une de ses créatures que l’on disait éteinte depuis maintenant bien trop longtemps pour se souvenir de la date exact. Sa passion était tellement grandissante qu’il s’était mis en tête de leur ressembler, se déguisant avec des ailes en papier crépon et des cornes en carton sur la tête.

L’un comme l’autre, le comportement de ce garçon amusait les deux amis. Bien que pour le cas de l’homme froid, c’était une toute autre plaisanterie qui se traçait dans sa tête. Sous le regard méfiant de Kayra, l’homme s’était approché du garçon déguisé, s’agenouillant pour se mettre à sa hauteur. « Et si tu pouvais devenir un vrai dragon, ça te plairait ? » demanda-t-il avec un fin sourire en coin, laissant un indice quant à la pensée qui traversait son esprit. Le regard de la jeune femme s’était horrifiée, comprenant assez rapidement où il voulait en venir. Avant même que ce garçon puisse donner sa réponse, elle s’était interposée, le plaçant derrière lui. Il était bien entendu hors de questions qu’elle le laisse faire. Pas avec son nouveau protégé du moins. Tenant une figurine dans les mains, il regardait les deux adultes se disputaient avec de grands yeux verts intrigués, ne comprenant pas pourquoi l’ambiance s’était d’un coup refroidit. Le grand blond leva les yeux aux cieux, pestant légèrement contre cette femme avant de reposer son regard vers le plus jeune. C’était à lui de décider et, quelque part, il se doutait qu’il ne pourrait pas résister à la tentation. A cet âge, les enfants rêvent tous de devenir des super-héros badass.
Alors, elle fut impuissante. Le garçon était revenu très vite vers Hohenheim en se souvenant de sa proposition. Il lui avait tiré doucement sur sa chemise pour faire signe de sa présence et accepter son marcher. Un marché qui avait pris une toute autre tournure. Une tournure dépourvue d’humanité et de bienveillance. Enchaîné au beau milieu d’un cercle magique étrange, le garçon éprouvait de nouveau de la peur, relevant la tête vers son ‘’bienfaiteur’’. Celui-ci était tout à fait conscient des origines de ce gamin prisonnier, ayant eu de bonne relation avec les hauts-placés à l’origine de l’attaque du conseil. Son sourire était faux, l’éclat dans ses yeux témoignait qu’il n’avait aucune estime pour la vie d’autrui. Encore moins pour le fils d’un conseiller. Alors, le cercle s’était mis à briller d’une lueur noire rougeâtre, les hurlements du garçon traversaient la pièce à tel point de faire venir Kayra qui se trouvait au rez-de-chaussée. Le sous-sol enfermait des immondices, des essais ratés qu’il voulait rattraper plus tard. Elle le suppliait d’arrêter, mais il était trop tard. Il devait terminer le processus si elle voulait le voir revenir en un seul morceau. Le sang venait tâcher les runes tracées à la craie au sol, la masse de chair du garçon s’écroulant au sol. Il n’avait plus rien d’humain, il n’avait plus rien du tout d’humain. Juste une masse noire d’où les éclairs noirs et rouges jaillissaient. Mais la volonté était encore présente et le savant fou en avait profité pour le pousser à s’y accrocher afin de ne pas perdre ce qui pourrait être la première de ses chimères. Il n’avait plus la force ni la forme pour lutter, la volonté de son maître s’implantant dans son esprit comme un mauvais virus. La lumière noire avait de nouveau jailli, il n’y avait qu’un regard satisfait avant qu’elle ne se dissipe. Épuisé au milieu du cercle, le garçon se tenait de nouveau à genoux, enchaîné et le regard dépourvu de vie. Il y avait quelque chose de différents, sa morphologie n’avait plus rien d’humaine et une queue derrière lui battait faiblement. Quelque mèche noire venait tomber sur ses yeux devenus d’un vert encore plus intense. Le garçon avait disparu, la luxure était née.

 

✧ if it feels good, tastes good, it must be mine. Dynasty decapitated, you just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know



Depuis combien de temps ? Les jours semblaient se déverser dans le flot de l’histoire sans qu’il ne sache les compter. L’expérience l’avait rendu plus silencieux encore. Il avait l’impression de sentir encore les bracelets de ses chaînes sur ses poignets, d’où le fait qu’inconsciemment, il les masse encore aujourd’hui lorsque quelque chose semble le troubler. Kayra se montrait encore plus bienveillante à son égard, s’inquiétant pour sa santé. Mais, le démon n’avait rien. Hormis un léger détail : plus de cœur. Plus de volontés, plus d’émotions et une faim insatiable d’envie. Il avait vieilli, grandi et pris une vingtaine d’année en une nuit seulement avec la refonte de son corps. Il s’approchait dangereusement d’elle sans qu’elle n’ait l’envie de s’éloigner. Celle qui fût sa protectrice pendant des mois avait été aussi sa première victime. Mais, elle avait conscience de sa nouvelle condition. De son nouveau lui. L’approche était un besoin vital pour le jeune homme devenu chimère et le sourire satisfait de son maître prouvait que, pour cette fois-là, son essai fût le plus concluant de cette lignée. Les doigts de la luxure se glissaient dans la chevelure rousse de sa dame, sa nounou comme il aimait si bien l’appeler. Il n’avait plus rien, pas mêmes les souvenirs d’une femme bienveillante à son égard. A la place, ce n’était qu’un jouet. Un jouet plaisant qui a voulu l’attirer loin de la mauvaise influence d’Hohenheim. Elle l’avait pris de nouveau par la main, la queue du démon remuant derrière lui comme un chien heureux de suivre sa maîtresse. Derrière leur départ, son créateur grognait doucement de mécontentement. S’il lui avait insufflé une nouvelle vie, la volonté du garçon n’était pas totalement dissipée. Il avait conscience quelque part que s’il voulait l’avoir à sa merci, il devait d’abord se débarrasser du dernier obstacle entre lui et sa chose. La jeune femme emmena avec elle la chimère au cœur de Sidney où des connaissances à elle résidaient. Elle l’invita à s’installer avec elle, une simple colocation entre ‘’amis’’.
La notoriété de la chimère avait rapidement grimpé en flèche, incapable de contrôler ses pulsions et ses envies dues en partis à cause de son maléfice. Ses lèvres frôlaient tous les soirs la gorge de la jeune femme pour venir lui prendre un peu de sa magie. Elle était délicieuse, un parfum de vanillé et d’herbe des prairies qu’il avait bien du mal à se passer. Il l’épuisait un peu plus chaque jour, la regardant se dépérir telle une fleur qui se fane à cause de lui. Le voisinage de ce couple particulier avait très vite ébruité des rumeurs. Elle était devenue la catin du diable, la conjointe d’un démon qui ne prêtait pas attention à ces inepties. Lui non plus n’y faisait pas attention. Il s’amusait de la stupidité des humains, n’hésitant pas à les regarder de haut dès lors qu’il s’approchait trop prêt du dragon qu’il était. Quelque part, enfouie au fond de lui, le garçon pleurait de ce qu’il était devenu et de ce qu’il faisait subir à sa bienfaitrice. Si bien que l’ambiance s’était ternie entre eux deux. Il ne la regardait plus comme auparavant, elle le sentait très bien. C’était elle qui venait à lui avec le temps, pour rassurer cette statue de marbre qui la regardait avec envie et retenue. Il avait tracé de ses mains tant de fois ses courbes qu’il les connaissait par cœur, ses doigts se glissant chaque soir sous sa nuisette de soie rouge. Il ne pouvait pas dire non. Il ne pouvait pas dire oui. Il pouvait simplement la regarder mourir à petit feu.

Dans les tréfonds des plaines de Nullarbor, son maître se réjouissait. Il n’avait pas eu besoin d’envoyer quiconque, sa création étant suffisamment influente et puissante pour détruire lui-même cette femme trop douce et trop gentille. Trop belle aussi, la raison qui causa sa perte. Dans ses derniers jours, Kayra avait pris sa plume, résignée. Elle ne pouvait pas offrir à son protégé chimérique une vie normale avec une telle faim. Alors, dans un élan de désespoir, elle rédigea une lettre de recommandation à son vieil ami d’enfance. Elle écrivait avec des mots subtils et doux à ce qu’il veille sur son garçon rescapé, qu’il demeura ainsi pour toujours à ses yeux même s’il avait fait de lui un monstre, un bourreau des cœurs.  Que tout était de sa faute et qu’il en allait de sa responsabilité de créateur de prendre soin de lui.

Témoin de ses derniers jours, le démon prit cette lettre qu’elle lui tendait, la glissant dans sa poche intérieure précieusement de peur de la perdre. Il lui offrit un dernier baiser, lui prit son dernier souffle, ses dernières intimités jusqu’à laisser qu’un cadavre dénudé sur leur lit commun. Une dernière caresse sur ce cadavre pour immortaliser cette femme qui avait fait beaucoup trop pour lui et il l’entreposa plus convenablement. Notamment en la recouvrant d’un drap, l’allongeant telle la Belle au Bois Dormant en laissant une branche de bruyère, seul arbre qui pousse dans les plaines de Nullarbor, entre ses mains. Il était repartit comme un voleur, prenant soin de ne pas être vu. La chimère était revenue à son nid, en plein cœur des souterrains de la plaine. Il donna la lettre à son maître, s’agenouillant devant celui-ci. Il avait accompli sa mission, sa première mission avant même que le tatouage des Homonculus ne soit apposé sur sa hanche. Le regard baissé en direction du sol, la main de son maître était venue empoignée sa tignasse ébène pour le forcer à remonter le regard en sa direction. Il ne bronchait pas, il n’avait pas de regard alarmé ou quoi que ce soit d’autre. Juste un fin sourire narquois qui fit monter celui satisfait de son créateur. « Je vais t’appeler Shade Lilithium, c’est un nom qui te va à merveille », fit-il pour le baptiser alors que sa chose ne semblait heureux d’avoir un nom en vue de l’appendice battante derrière lui. Quelques mois plus tard, après cet incident, d’autres chimères tatouées du symbole de cette étrange guilde étaient venues le rejoindre. Mais Shade restait distant, observateur et il ne bougeait que lorsque son maître lui demandait, de peur d’avoir à encaisser sa colère.

_________________


Shade lilithium
Luxure, the bitch of Homonculus ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.


Dernière édition par Shade Lilithium le Ven 10 Nov - 13:08, édité 2 fois
fondatrice
⊰ garde du conseil ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 26/05/2017 et j'ai vécu : 618 péripéties. J'en vis une avec : shade, mission et micah. Actuellement âgé(e) de : vingt ans , je suis : célibataire. Je vis : seule dans un loft au centre de Canberra. Je travaille comme : mage dans la garde du conseil. ce n'est clairement pas le poste que je rêvais, mais ça fera l'affaire...
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t46-navi-a-la-recherche-du-titre-perdue http://essenceofmagic.forumactif.com/t61-navi-alone-together
MessageSujet: Re: (luxure) no pain, no gain   Jeu 3 Aoû - 0:02

Félicitations
Félicitations mon choux ! Tu as réussi ! L'épreuve de la présentation n'est plus qu'un lointain souvenir. Te voilà homonculus, c'est génial, non ? Tu vas pouvoir t'amuser comme un petit fou, créer des liens et vivre de nouvelles aventures avec ton petit bout. Nous n'oublions pas non-plus ton rang ! Tu rejoints les mages de rang d. Amuse-toi bien parmi nous.

quelques mots

wow. j'ai adoré lire ta fiche.  90 la lecture y est fluide et son histoire  79 puis, tu savais déjà ce que j'en pensais avant  89

premiers pas



contexte

règlement

annexes

scénarios

demandes en tous genres

liens et rp

flood

vote

_________________
▲▼▲
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (luxure) no pain, no gain   

 
(luxure) no pain, no gain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No Pain, No Gain II : Psychological Pain
» [Solo] No Pain, No Gain
» grey + no pain, no gain
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the essence of magic :: Administration :: vos papiers, s'il vous plait. :: vous pouvez passer.-
Sauter vers: