AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 9 Oct - 0:01

Parfois, lorsque les absences de son frère se répétait, la métisse se plaisait à gagner des endroits froids pour se rappeler qu’il n’était pas bien loin et qu’il lui reviendrait quoi qu’il puisse arriver. Le temps n’était pas si mauvais et quelques rayons de soleil étaient même présent, néanmoins, il y avait une brise qui soufflait assez fort pour soulever les grains de sable de cette plage quasiment désertes. Les Australiens se plaisaient à faire du surf, le temps devait être idéal, néanmoins, personne n’osait s’aventurer sur la plage assez de temps. Peu à peu, le soleil descendait, laissant la jeune femme seule avec la fraîcheur d’une soirée qui s’annonçait plus que tranquille, voir solitaire. Pourtant. Sur sa droite, une silhouette se dessina. Bien qu’elle ne l’ait pas remarqué dans l’immédiat, trop occupée à contempler les vagues qui s’échouaient en douceur dans un bruit de remous, elle était intriguée.

Grand, mince, et qui ne prêtait aucune attention à elle. Si ce n’était pas un problème ni même un signe distinctif d’une connaissance, la demoiselle reconnue malgré tout cette carrure déjà croisée. Il devait être un mage, il lui avait semblé que les missions étaient éparpillées sur tout le pays et qu’elle ne l’avait pas croisé que dans une ville. Elle s’en serait souvenu et n’aurait pas eu cette curiosité maladive à son égard. Pourquoi ? Bien qu’elle ne ressente rien d’autre que cela, la demoiselle se dit qu’il était rentré à bon port pour profiter d’un court moment de répit et que ce port était pour lui Fairy Tail. Peu importe si elle se trompait ou non, elle allait chercher à le connaitre pour faire acte de bonne foi, voulant un peu plus s’impliquer auprès de tous ces amis que se faisaient son jumeau.

C’est d’un pas assuré, mains derrière le dos qu’elle s’approcha, penchant sa tête dons les longs cheveux bruns tombèrent en cascade prêt du visage de l’inconnu. Elle l’observa, concluant par cela qu’elle l’avait effectivement déjà vu plus d’une fois et qu’il était tant d’établir un lien. Ne lui avait-on pas dit d’être un peu plus ouverte au monde ? Elle n’en avait aucune envie, certes, mais si elle devait faire ces efforts, la brunette voulait au moins que ça lui soit utile. « Bonsoir » Dit-elle, aussi discrète qu’il lui était possible de l’être, n’ayant ouvert la bouche qu’après avoir assidument détaillé son interlocuteur.

L’Australo-coréenne s’installe à ses côtés, n’ayant aucune notion de distance, elle en instaure une assez minime, mais raisonnable à son sens. « Je crois que nous nous sommes déjà croisés, je me suis dit qu’il était tant de briser la glace » dit-elle dans un micro-sourire, étant toujours inexpressive que d’ordinaire. Néanmoins, parler de glace lui rappela ce frère qui lui apportait décidément beaucoup, même sans être là. Restait à savoir comment allait réagir le jeune homme.
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mer 11 Oct - 0:13


Sidney, grande et jolie ville Australienne. C'était un endroit parfait où s'arrêter. C'est le genre d'endroit qui le change des petites bourgades totalement perdu dans les terres. Au moins, ici il y a plus de vie, c'est grand, trop grand même. Mais le changement à du bon. Fuyant l'affluence de la ville, le jeune homme avait préféré aller du côté de la plage pour s'isoler. Existe t-il un meilleur endroit pour pouvoir réfléchir ? A peine arrivée, il plongea son regard sur cet horizon sans fin. Qui peut savoir ce qu'il se trouve au loin ? C'est un mystère, une question que personne ne peut élucider à moins de prendre un bateau et de naviguer pendant des heures, des jours ou même des mois. C'est là, la grande beauté de l'océan, un vaste espace où l'humain n'est pas maître.

Retirant ses chaussures pour éviter qu'elles soient pleines de sable, il se mit à marcher en direction de l'un des troncs d'arbres échoués, faisant office de banc. Sans faire attention aux alentours, il s'installa l'air pensif. Sa vie était toujours la même, une fuite perpétuelle. Aujourd'hui il était là, demain il serait peut être à Perth ou à Darwin. En fait, il ne fait que bouger pour échapper à son ancienne guilde. Croiser Shade n'avait pas été de tout repos et il préfère éviter de voir les autres. La mort ou devenir le prisonnier de ses anciens camarades ne le tente pas vraiment plus que ça.

Alors qu'il était dans ses pensées, quelqu'un s'était approché de lui. Jorgal n'y avait pas fait attention, ce n'est qu'en entendant cette voix à côté de lui qu'il sursauta tout en faisant un bond sur le côté pour ce décaler et regarder son interlocuteur. Une femme. Oh bon sang, il fallait vraiment que ce soit une demoiselle. "B...Bon... Bons... Bonsoir !" parvint-il à dire après plusieurs essais. Est-ce qu'elle le saluait parce qu'elle passait à côté ou voulait t-elle engager une conversation avec lui ? Visiblement, c'était la deuxième option, car elle s'était arrêtée non loin de lui. Ses oreilles attentives avaient déchiffré ce qu'elle avait dit. Cette inconnue dont le visage lui disait également quelque chose voulait discuter avec lui. Discuter... QUOI ! Les yeux grands ouverts, il la regarda en se demandant si c'était une blague où pas ? Pour une raison qu'il ignore, il n'a jamais été doué avec les femmes, perdant ses moyens, se mettant à bégayer et à rougir de manière totalement inutile. Par moment, il se force, il tente de leur parler, mais c'est souvent un échec, alors il abandonne et se dit qu'il ne parviendra jamais à vaincre cette forme de timidité maladive qui apparaît dès qu'une demoiselle lui adresser un sourire où lui parler. "Je...J...je suis dé...so..désolé, je ne crois pas me...me...me souv'nir où nous nous sommes dé...déjà vu !" Bon sang, ceci avait été laborieux pour sortir une toute petite phrase. Il espérait ne pas être rouge comme une tomate, c'est déjà assez gênant d'avoir du mal à parler. C'est aussi pour ça qu'il évite de parler aux femmes, quand elle découvre ce bégaiement, ceci à tendance à les faire fuir. Alors qu'en temps normal, il parle tout à fait normalement, c'est juste sa timidité qui le fait flancher. "Votre vi...vi...visage ne m... m'est pas inconnu. V...vous êtes une mage ?" demande-t-il. Peut-être que lors d'une mission ils se sont croisés, ceci pourrait être possible. Vu le nombre de mage, il ne retient pas forcément la tête de tout le monde. Et puis, il passe à tellement d'endroit qu'il ne peut pas retenir la tête de chaque individu.

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mer 11 Oct - 1:39

Pourquoi était-il silencieux ? Elle ne comprenait pas la latence entre son intervention et la réponse du jeune homme. C’est de quelques mots prononcées si chaotiquement que le brun finit par la saluer. Rei s’autorisa à prendre place à ses côtés, laissant sa chevelure foncée voler gracieusement autour de son visage, replaçant les mèches rebelles qui venaient barrer la route de ses yeux pour détailler toujours un peu plus l’inconnu qu’elle avait déjà croisée. Il semble ne pas la reconnaitre et cela la déçoit. Etait-elle si observatrice que cela ? À défaut d’être bavarde, parfois il lui arrivait de se prendre au jeu et de mémoriser la moindre forme, le moindre son pour mieux reconnaitre, appréhender son entourage, qu’il s’agisse d’un lieu, d’une personne, tout autre organisme vivant ou abstrait, qu’importe, il ne lui fallait pas grand-chose pour se distraire quand elle le voulait bien. Mais elle était dans ce jour, particulier, où elle n’avait aucune envie d’être sage, où elle avait besoin de retrouver ses esprits et pourquoi pas d’entamer une discussion avec celui qui finit par admettre ne pas être indifférent à son joli minois. Il avait énormément de mal et la métisse se demandait ce qui le rendait si nerveux, elle n’avait rien de particulièrement effrayant, était-ce parce qu’elle ne laissait aucunement ses émotions s’exprimer physiquement ?

Elle pencha la tête après avoir acquiescé, répondant le plus simplement du monde « Oui je suis un mage et il me semble que toi aussi, je t’ai croisé lors de plusieurs missions » dit-elle comme une évidence. Après tout, il n’y avait pas que les mages qui voyageaient, mais la coïncidence était bien trop grande pour qu’il ne puisse pas s’agir de cela. Rei pensa à son double, connaissait-il ce garçon ? Elle cligna plusieurs fois avant de s’incliner plus ou moins poliment selon ses coutumes coréennes qui ressortaient malgré elle de temps à autre, aléatoirement. « Je m’appelle Rei et toi ? Tu es membre d’une guilde ? » Pourquoi tourner en rond, après tout, elle ne faisait rien de mal et elle ne représentait aucunement une menace. Qui plus est à en juger par ses bégayement, l’autre mage n’en représentait aucune à son humble avis, du moins dans cette situation. Elle ne doutait pas que chacun d’eux pouvait être redoutable s’il le voulait.

Prenant quelques poignées de sable entre ses doigts, elle le fit glisser lentement, laissant agir la matière comme un déstressant naturel. Elle ne poserait pas immédiatement l’ultimatum à savoir si oui ou non il y avait une raison particulière à cette peur, ou ce blocage qu’elle ne pouvait expliquer de la part de l’autre, mais elle y viendrait d’ici peu. Pour l’heure, ce qui l’intéressait était de savoir si elle s’était trompée ou non, ou encore quelle était le type de magie qu’il employait, quelles avaient été ses missions. Elle avait tout un tas de questions qui n’étaient aucunement d’ordre personnel, laissant simplement sa logique parler au détriment de sa propre curiosité personnelle. Elle ne voyait de toute façon pas comment s’intéresser sincèrement autre ni comment le leur faire comprendre, n’ayant pas besoin ou plutôt refusant de faire l’effort parce qu’elle n’avait pas jugé nécessaire de le faire avant de parfois, se retrouver seule. Les alliés étaient important, se disait-elle et il était temps de s’en faire d’autres que son jumeau, surtout si ce dernier devait partir sans elle, parfois. Il fallait bien qu’elle se venge… n’est-ce pas ? « Tu voulais être seul sur la plage ? » Est-ce qu’elle dérangeait ? Voilà ce qu’elle se demandait, tant elle l’avait pris au dépourvu, mais elle voulait le lui entendre dire et en ce cas demander pourquoi. Non, Rei n’est décidément pas faites pour le social.
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mer 18 Oct - 1:06


Jorgal était comme d'habitude dans l'embarras dès qu'il parle avec une femme, pire encore quand c'est une parfaite inconnue. Parfois, il arrive à être moins timide quand c'est une femme avec qui il a déjà travaillé. Mais là... sans l'avoir vu venir en plus de ça, c'est difficile de parler correctement sans passer pour un crétin. Vous savez ça le gène énormément, il aimerait que ce stress bizarre le quitte enfin, qu'il puisse parler avec le sexe opposé sans passer pour un looser, mais ça n'a pas l'air de vraiment vouloir se passer. Malgré tout, il fit son possible pour lui répondre, une tâche difficile qui n'est toutefois pas impossible. La jolie demoiselle était bien un mage comme lui. C'est peut être pour ça que son visage lui dit quelque chose. Lors d'une mission ou à un endroit où les mages se rassemblent pour manger, il a dû la voir. En même temps, il voyage tellement et si souvent que ce n'est pas étonnant que les gens ne lui soient pas totalement inconnus. Elle lui confirma l'avoir déjà vu lors de mission. Si elle se rappelle de lui, ce n'est pas son cas. Là, il ne pourrait pas dire sur quelle mission ou encore à quel endroit. "Dé...Désolé, j...je ne m'en souv... souvient plus !" répond t-il avec un air désolé.

La demoiselle se présente sous le nom de Rei, ceci ne lui dit rien, il est presque sûr de n'avoir jamais entendu parler d'elle avant. "J... Jor... Jorgal !" articule t-il difficilement pour lui indiquer son prénom. Quant à la seconde partie, s'il fait partie d'une guilde, la réponse est non. C'est un solitaire depuis quelques années, ayant quitté son ancienne guilde. Mais, il ne peut pas parler de ce fait là. Jorgal était un membre d'une guilde noire, celle des Homonculus. Vu ce qu'elle est et ce qu'elle fait, il préfère que les gens ignorent qu'il était avec eux. "Je ne fais p...pas part...partie d'une guilde. Je préfère tra...travailler seul." C'est une explication comme une autre. Tout le monde n'aime pas travailler en équipe. Et puis, travailler au sein d'une guilde est différent, tout le monde n'adhère pas à ce système. Du coup, serait-elle membre d'une guilde ? De sûr, il ne l'a jamais vu chez les Homonculus et quelque part il ne trouve pas qu'elle en ait le style. Etant donné que dans le coin se trouve le QG de Fairy Tail, il supposa qu'elle faisait partie de ce groupe là. "Vous e...êtes chez l...les Fai...Fairy Tail ?" l'interroge-t-il. C'est pas facile de parler avec une femme, mais là il fait un gros effort. Il n'y a que comme ça qu'il pourra vaincre sa timidité et faire partir ce bégaiement alors qu'il n'est pas bègue à la base.

La jeune mage s'était assit à côté de lui. Ce n'était pas du tout prévue, c'était le genre de "rapprochement" qui le met mal à l'aise. D'ailleurs, son visage avait dû s'empourprer d'un coup. Il sentait ses joues plus chaudes que la normale. Alors, il regarda ailleurs, pour ne pas lui faire fasse. Le pauvre, il avait honte. Plus il a honte, plus il a peur des filles et plus il a peur de leur parler. C'est un cercle vicieux en fait. Si ça se trouve, elle va se moquer de lui à cause de son comportement, mais c'est hors de contrôle, il n'y peut rien. Pour essayer de déstresser, il joua avec ses nombreux colliers en métaux se trouvant autour de son cou. On pourrait croire à de simple décoration, mais ce n'est pas le cas. Il a toujours du métal à disposition pour s'en servir vu que c'est la base de son pouvoir. Est-ce qu'elle avait remarqué son malaise ? La question qu'elle lui posa allait dans ce sens. Il secoua la tête pour dire non. Il n'était pas venu là pour être seul, mais il n'avait pas prévu non plus d'avoir de la compagnie. "Non ! La... la plage est ouv...ouverte à tout le monde." Si Jorgal voulait de la solitude, il aurait pu rentrer à sa chambre d'hôtel et la question aurait été réglée. "Vous ve...venez souv...souvent ici ?" demande-t-il se forçant à parler pour montrer qu'il n'est pas un pauvre type espérant qu'elle ne se moquera pas de lui et qu'elle sera plus indulgente que les autres femmes.

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Jeu 19 Oct - 15:59

Rei se connaissait assez bien pour se savoir particulière dans ses relations, mais elle ne savait pas comment gérer cette situation et cela la frustrait. Elle ne se prenait pas la tête au-delà de ce petit détail, se disant que si elle dérangeait, sans doute le lui aurait-il dit. Mais alors quoi ? Etait-elle si intimidante ? S’il se levait, il serait sans doute plus grand qu’elle, plus imposant et quand bien même ça ne voulait rien dire, il était un mage, et il était surtout, en vie. Bon nombre d’entre eux n’avaient pas ce privilège de maîtriser leur magie assez lors de missions, bien que les rangs les plus gradés soient interdites si l’expérience ne prime pas, ça n’exclue en aucun cas les risques d’être un mage. Elle ne fit pas attention, il ne se souvenait pas d’elle et s’appelait Jorgal. Un prénom qu’elle ne risquait pas d’oublier pour son originalité. « Jorgal... c'est joli, c’est de quelle origine ? » Elle était sans doute pénible avec ses questions plutôt tordues, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, de toute façon il n’y avait aucun mode d’emploi pour aborder un inconnu et l’improvisation lui allait plutôt bien.

Ainsi, elle apprit qu’il n’était pas de fairy tail, raté ! Mais ce n’était pas grave, elle aurait avec chance un compagnon de voyage supplémentaire, pour le peu de personnes qu’elle connaissait et qui voulait bien se frotter à ses bizarreries. Rei secoua la tête, lentement. « Je suis indépendante aussi » Mais son jumeau, lui, était un membre de fairy tail, allait-elle sauter le pas ? Un jour peut-être. En attendant, à eux deux ils pouvaient couvrir plus de terrain qu’il n’en fallait.

Prenant place à côté du mage, elle le vit se raidir davantage et prendre une toute autre teinte. Etait-elle en train de déceler quelque chose ? Elle osa demander si elle dérangeait, ce qui visiblement n’était pas le cas, en quel cas il aurait formulé autrement sa réponse. Pourtant, elle le voyait bien et elle se contenta d’hausser les épaules. « Parfois, quand je suis toute seule oui. Tu viens souvent à Sidney ? »

La métisse n’était pas un moulin à parole, mais elle ne manquait pas de ressource avec ce jeune homme qui était tout aussi étrange qu’elle d’une autre façon cependant. Elle se mit à claquer des doigts d’une seule de ses mains et le pointer de son index une fois ce geste exécute « ça y est j’ai compris tu es très, très timide c’est ça ? » Elle haussa de nouveau les épaules laissant entendre que « Ce ne doit pas être facile, je suis ton total opposé » une simple constatation qu’elle faisait et qui, sans même le savoir devait détendre un peu son nouvel ami. Après tout, ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? Plus encore, c’était une façon assez subtile de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas peur et qu’il ne devrait pas non plus, parce que tant qu’il ne lui disait pas clairement de s’en aller, elle n’en ferait qu’à sa tête.
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mar 24 Oct - 0:44


Le mage s'était présenté, il avait réussi à balbutier son prénom tout en bégayant, peut-être qu'elle commençait à avoir l'habitude de l'entendre parler aussi bizarrement que ça. Il fait des efforts pour parler normalement, mais sa timidité envers les filles est tellement maladive qu'il ne parvient pas du tout à la vaincre. Pire encore, quand elle affirma qu'il avait un joli prénom, il sentit ses joues rougir et prendre feu. Du coup, il baissa un peu la tête pour qu'elle ne puisse pas vraiment le voir, mais il n'était pas sûr que ça marche vraiment, sans oublier que ce n'était pas forcément très poli. En même temps, elle lui avait posé une question et sur ce coup là, il ne savait pas vraiment quoi répondre. Sa mère et son père n'étaient plus de ce monde depuis bien longtemps déjà. Pour tout dire, ils sont morts quand il n'était qu'un petit bébé, de ce fait, il ne les a jamais connus et n'a pas le moindre souvenir les concernant. "Je...je... sais... pas." Le jeune homme ne voyait pas quoi répondre d'autre. Ses parents n'ont jamais pu lui expliquer l'origine de son prénom, s'ils l'avaient inventé ou si c'était ancien. De lui-même, il n'a jamais fait de recherche. Pour lui, Jorgal, c'est un nom tout à fait normal, certes peu commun, mais qui ne mérite pas forcément qu'il fouille dans son passé. Son enfance a bien été assez difficile comme ça. Vivre à l'orphelinat, être persécuté par les autres enfants qui eux avaient des parents... C'est une période qu'il préfère oublier.

Tout comme lui, Rei ne faisait parti d'aucune guilde, c'est bizarre, il l'aurait bien vu faire partie de Fairy Tail. Mais non, c'est une parfaite indépendante tout comme lui. Vakarian ne pense pas parvenir à faire de nouveau parti d'une guilde un jour. Son passé l'en empêche. Et quelque part, il a peur qu'on puisse le haïr, car il était un membre des Homonculus et qu'il a fait beaucoup de choses mauvaises avant de les quitter. Le jeune homme restant silencieux et afficha un bref sourire en sachant qu'elle était comme lui sans appartenance à une guilde. Être seul à aussi son intérêt, la liberté est quelque d'appréciable.

La conversation tourna ensuite autour de cet endroit, cette plage. Elle pensait déranger Jorgal, mais ce n'était le cas. C'est vrai que son attitude doit paraître étrange, c'est juste qu'il ne fait pas exprès. Sa timidité ressort et il doit avoir l'air d'un parfait crétin ou d'un type qui n'aime pas les autres. Mais ce n'est pas facile de dire qu'il a du mal à parler aux femmes, ça lui donne l'impression d'être totalement nul, surtout qu'il n'y a aucune raison de se comporter comme ça, il ignore d'ailleurs d'où ce comportement lui vient. "Je vi...viens de temps... en... en temps. Je...j'reste rarement au...au même endroit !" explique-t-il s'en entrer dans les détails. Pas la peine de lui dire que la guilde des Homonculus le traque pour le capturer et surement le tuer, tout ça parce que c'est un sale traître qui leur a tourné le dos. Du coup, il va de ville en ville, sans jamais s'attacher au moindre endroit. La prudence, c'est le seul mot qui compte dans son vocabulaire.

D'un coup, sans savoir pourquoi, elle claque des doigts ce qui le fit sursauter et le regarder alors qu'elle le pointait du doigt. Son regard surpris l'observait se demandant quelle mouche venait de la piquer. En fait, elle venait de comprendre que Jorgal était timide. Voilà une annonce qui le fit encore plus rougir alors que son visage venait à peine de récupérer une couleur normale. Il tenta de sourire, mais c'est une grimace maladroite qui se forma sur son visage. "Oui..." affirme-t-il en baissant la tête un peu honteux. "Je... je... suis timi...timide uniquement ave...avec les femmes !" Bon sang, il aurait presque envie d'enfouir sa tête dans le sable. Quel genre de mec est nul au point d'être timide avec les filles ? Aucun ! C'est le seul ! Le pire, c'est qu'il ne peut rien contre ça et ne parvient pas à le contrôler. Certes, en mission, il arrive à rester concentrer et passer au dessus de ça. Mais en dehors de ça, c'est une catastrophe, il n'est pas capable d'aligner une phrase sans devenir bègue. C'est vrai que la demoiselle n'avait pas ce problème, elle parlait sans peur et sans difficulté. Quelque part, il l'envie. Lui aussi, il aimerait avoir cette confiance en lui et parler normalement quand il est en présence d'une femme et ne pas rougir toutes les cinq secondes. "Tu... tu... ne te mo...moques pas de moi ?" demande-t-il surpris qu'elle ne rit pas de lui en ayant découvert le genre de personne qu'il est. En général, il a le droit à des moqueries, ceci est arrivé tout au long de son enfant et même aujourd'hui encore. Les femmes s'en vont quand elles voient le genre de difficulté qu'il a à leur parler. Mais, elle ne semblait pas être comme elles !

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mar 24 Oct - 17:02

Il ne savait pas. Quelle drôle de réponse. Pour Rei il y avait une multitude de raisons à cela, mais elle ne s’en formalisa pas, se disant que s’il avait voulu détaillé il l’aurait fait. Elle laissa simplement entendre par politesse « D’accord, c’est dommage, j’aurais bien aimé savoir » Sa curiosité la mènerait à faire des recherches elle-même, qu’importe, elle n’avait pas besoin de le harceler pour découvrir cela, en espérant bien sûr que ce ne soit pas un prénom inventé. Puisqu’il était tout comme elle un mage indépendant, elle lui demanda s’il passait souvent par ici et visiblement, il avait quelque chose de spécial, il voyageait souvent. La métisse se dit que c’était un choix de vie intéressant sans en connaitre, une fois de plus les motivations. Elle préférait ne pas imaginer ce qu’il pouvait bien vivre au quotidien, ayant une vague idée puisque son domicile principal était ici. Hors de Sydney, elle voyageait au travers de l’Australie. Mais dans ce monde si vaste, elle essayait de minimiser les choses, se disant qu’il valait mieux que chacun s’occupe de ses affaires avant de se mêler de celles des autres, il y avait déjà beaucoup à faire, autant ne pas négliger son propre territoire. Enfin, c’était une vision assez restreinte du fait que la belle était catégorique et peu friande des voyages, contrairement à son double qui lui partait à l’aventure souvent. Néanmoins, quand il devait partir trop longtemps, elle l’accompagnait ou trouvait une mission assez proche pour l’embêter et voyager avec lui. « Tu as dû voir plus de pays que moi alors. Tu as des endroits préférés ? »

Le silence régnait et plus le temps passait, plus elle se demandait pourquoi il était si crispé, était-ce sa compagnie ? Elle finit par comprendre qu’il était timide et n’hésita pas à le lui dire, de sorte à en savoir plus. Ainsi, elle apprit qu’il avait énormément de mal avec la gente féminine et elle se dit réellement qu’ils étaient opposés, car elle, n’avait aucun problème, ou plutôt passait pour quelqu’un qui ne s’intéressait à rien. Elle esquissa un léger sourire quand il s’étonna de ne pas être moqué et haussa les épaules en secouant la tête. « Tu m’excuseras, mais je ne vois pas pourquoi. Certes, c’est un peu spécial, mais j’imagine qu’il y a une raison. C’est psychologique, si tu trouves la raison, tu pourras mieux te débarrasser de ta timidité. » Elle chercha son regard, lui qui fuyait souvent, espérant aider à sa façon un peu trop brusque sans doute. « Hm… après, tu peux très bien rester comme ça, ce n’est que mon avis et je ne vois pas l’utilité de prendre des gants alors voilà : tu es comme tu es, il faut assumer et si les gens ne sont pas d’accord avec ça, dis-toi que tu ne leur dois rien. Il y aura toujours des abrutis comme il y aura toujours des gens pour te comprendre, c’est juste que tu ne les as pas trouvés » En disant cela, Rei ne s’aperçue pas dans l’immédiat qu’elle était en train de lui prouver par a+b qu’elle était capable d’accepter. Comprendre était un bien grand mot, encore, mais elle n’avait aucun a priori quand à ce problème qu’avait Jorgal. Au passage, elle se mit en face de lui, s’asseyant en croisant ses jambes à l’indienne, posant ses coudes sur ses propres genoux. « Tu es devenu mage comment ? Tu aimes ton métier ? Tu fais autre chose que les missions ? » La jeune femme était réellement curieuse et elle ne sut dire si c’était parce qu’il avait éveillé quelque chose en elle, ou si c’était naturellement parce qu’elle voulait aider. Rei n’est pas à proprement parler une altruiste, mais elle ne ferme pas forcément les yeux quand on lui confie quelque chose. Il n’était pas obligé de lui parler de ça, bien qu’elle eut le sentiment de lui avoir forcé la main, il aurait pu l’envoyer bouler, il ne l’a pas fait.

Le tableau qui se dessinait peu à peu lui rappelait cette enfance aussi étrange que désagréable. Lorsqu’elle était un peu plus ouverte, curieuse et qu’elle réclamait l’attention. Elle était si jeune et elle n’avait peut-être pas énormément évolué dans son comportement, restant une enfant innocente que les caprices de la vie n’ont pas épargnés et qui s’est peu à peu fermée au monde, recroquevillée dans une coquille épaisse capable de ne s’ouvrir que pour très peu de personnes. Jorgal en ferait-il partie ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 30 Oct - 23:51


La jeune femme sembla déçu de ne pas avoir de véritables réponses vis à vis de l'origine du prénom de Jorgal. Il n'y peut rien qu'il n'en sait rien. Ce n'est pas comme s'il pouvait demander à son père ou à sa mère de lui expliquer. Et quelque part, ça ne l'intéresse pas vraiment de savoir. Parfois on porte des noms sans but particulier, juste parce que les parents trouvaient que ça sonné bien. C'est peut-être son cas, Jorgal n'est pas un prénom très commun et ça change des habituels "Nicolas", "David" et il en passe les meilleurs.

Le jeune mage avait expliqué qu'il ne restait jamais bien longtemps au même endroit. Cela vaut pour cette ville, il y restera quelque jour avant de reprendre la route sans réel destination. Il ira dans la prochaine ville, regardera si par hasard on a besoin d'un mage, fera une mission et continuera son chemin, c'est une histoire sans fin en fait. Alors oui, il a peut être en effet vu bien plus de pays qu'elle, mais quelque part, il préférait ne pas avoir à fuir constamment. Se poser et vivre dans une chouette endroit, ça doit être vraiment cool. Lui, il ne peut pas s'imaginer ce genre de vie, cela serait trop dangereux. Alors, il voyage sans fin pour éviter les membres de son ancienne guilde, mais il ne peut pas parler de ça. Expliquer qu'il faisait parti des Homonculus est totalement exclu. "Non, je...je n'ai pas d'endr...d'endroit préféré. Je pré..préf...préfère ne pas m'attacher à un lieu." N'ayant pas l'occasion de rester longtemps, c'est bien plus simple d'être juste de passage sans avoir de préférence sur un endroit. Si s'était le cas et qu'un Homonculus parvenait à l'apprendre, il se pourrait qu'il ne puisse plus jamais y retourner. Ses anciens camarades sont bien assez vils pour détruire l'endroit en question ou le surveiller pour voir revenir le traite et l'attraper.

La jeune femme, contrairement aux autres, n'avait pas l'intention de se moquer de lui. Ceci était étonnant et le visage du mage devait le montrer. Est-ce possible ? Quelqu'un qui ne trouve pas stupide sa timidité envers la gente féminine ? Au contraire, elle semblait lui montrer qu'il a l'espoir de peut-être guérir de ça, s'il en trouve la raison. Rei est la première personne qui se montre si positive envers lui. Et enfin, un léger sourire commença à percer sur son visage. Cela fait du bien de se sentir aidé et non rejeté pour une fois. Donc, elle serait... non elle est prête à l'accepter comme il est. Son sourire se fit encore plus grand et surtout il osa la regarder sans avoir trop peur. Oui, elle lui donnait l'espoir et surtout elle avait l'air vraiment cool. Pas ce genre de nana super hautaine et qui pète plus haut que leur cul. "Tu es vraiment su...su... super cool !" assure-t-il. "Pers...personne ne m'a jamais d..dit ça ! Mer... merci !" indique-t-il en inclinant la tête pour la remercier. Finalement, être soutenu et apprécié c'est vachement cool. Lui qui fuit les femmes depuis si longtemps, il se rend enfin compte qu'elles ne sont pas toutes monstrueuses.

La mage lui posa ensuite tout un flot de question. Ça faisait beaucoup et il n'était pas certain de pouvoir répondre à tout. La première question était d'ailleurs l'une de celle dont il n'aime pas entendre parler. Comment est-il devenu mage... C'est là que commence réellement sa vie, mais aussi son Enfer. Le jeune homme détourna son regard sur l'horizon et l'étendu bleu de l'eau. Non, il ne peut pas dire qu'il a été recruté par un Homonculus, lui qui n'était qu'un petit enfant naïf et malheureux à l'époque. "Je suis de...devenu mage par ha...hasard et comme j'a...avais un pouvoir c'était lo...logi..que de devenir mage." C'est une réponse qui lui semble correcte, ça aurait été dommage de gaspiller ce talent. "J'imagine que...que comme toi je ne ferais pas ce mé...métier si je n'aimais pas." A quoi bon faire une chose qu'on déteste ? Certes, il n'a pas vraiment eu le choix par le passé, il a saisi cette main tendue et malgré tout il a continué à faire ce qu'il sait faire. Hormis les missions, il réfléchit, mais non il ne fait pas grand chose d'autre, à part fuir. "Pourquoi tu...tu n'es pas d...dans une guilde ?" C'était une question comme une autre, mais c'est rare de voir des mages indépendants. Tous préfère faire parti d'une guilde, c'est plus simple et le côté camaraderie peut être très vite séduisant. Juste après avoir posé cette question, il se dit que c'était une mauvaise idée, elle risque de la lui retourner et qu'est-ce qu'il dira ?

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 13 Nov - 22:16

Voilà qui était étrange, la vie de nomade ne lui avait jamais plu, néanmoins, elle s’y accommoderait sans problème si Rin le souhaitait. C’était un peu le quotidien des mages qu’ils fassent partie d’une guilde ou non. Elle haussa les épaules, se disant que c’était dommage de ne pas avoir de lieu établi, mais qu’après tout, chacun vivait comme il l’entendait et que si ça lui convenait, tout allait bien. Elle se demandait pourquoi il était aussi timide et Jorgal n’avait pas hésité en dépit de cela à lui dire qu’il avait énormément de mal avec les femmes. Elle laissa voir un sourire après s’être légèrement indigné sur le comportement d’une majorité des gens, mais ça ne l’étonnait guère et elle n’y prêtait, pour sa part, aucune attention. Les seules paires d’yeux qu’elle tolérait sur elle et qui avaient un regard assez important étaient ceux de son frère et de quelques rares autres personnes. Le sourire qu’elle vit ne lui échappa pas. Le mage était sincère et la métisse acquiesça « Bien ce que je disais alors… tu n’as pas rencontré les bonnes personnes, mais comme tu le vois il y en a pour te comprendre, alors de rien » elle haussa les épaules, pencha la tête sur le côté et offrit un maigre sourire qui disparut aussitôt. « Et pour ma part, t’es bien l’une des rares personnes à ne pas penser que je sois bizarre ou… carrément pas une fille, même si en vrai ça m’est égal comment on me voit » Les mots pouvaient glisser sans l’atteindre, néanmoins, c’était assez lassant de constater qu’une masse pouvait se montrer stupide quand beaucoup trop bornée, alors qu’indépendamment les uns des autres, on pouvait découvrir un cerveau. Elle se mordit légèrement la lèvre pour ne pas laisser passer cette pensée.

À la place, ce fut d’autres questions qui fusèrent, pour en apprendre un peu plus, bien que cela reste assez secret visiblement. Ils se connaissaient bien trop peu pour se laisser apprivoiser l’un comme l’autre et Rei ne lui en voulait pas. C’était tout de même intéressant. Quant à elle, elle expliqua simplement « Mon frère est devenu mage, j’en ai conclus que je le pouvais aussi et chacun a développé sa capacité » Elle se contenta d’acquiescer pour répondre à la seconde question. Puis finalement, le silence se brisa pour Jorgal qui bégayait de moins en moins au sens de la métisse. Elle ne le fit pas remarquer, poursuivant comme si de rien n’était. Elle était légèrement triste sans savoir pourquoi. « Parce que je ne suis pas vraiment amicale, que je ne m’attache pas vraiment aux gens et que je suis loin de faire confiance aussi aisément qu’eux. Il n’y a personne qui compte vraiment pour moi » hormis son frère, mais c’était exposer sa plus grande faiblesse aux yeux d’un inconnu que de le préciser. « Et toi ? Il y a une raison particulière ? » Elle avait confié sa bizarrerie après tout, mais il n’était pas obligé d’en faire de même. Son regard posé sur lui était fixe. À le détailler ainsi elle faisait sans doute penser à ces enfants curieux qui découvraient leurs critères de beauté. Est-ce qu’il l’était aux yeux de Rei ? Oui, sans doute, mais elle n’avait jamais approché personne de si prêt à l’exception de su jumeau et ce n’était pour elle pas la même chose, puisque si Rin était à son sens parfait, ça n’était rien de plus que son frère (ce qui était déjà beaucoup).

Des cheveux bruns, des yeux aussi sombres que les siens, des lèvres foncées et des oreilles que l’on ne pouvait pas louper. Bien que ce soit sans doute sujet à moquerie supplémentaire, Rei aimait bien cette différence, celles qui étaient à son sens nombreuses chez Jorgal et qui par définition faisait de lui un être unique quand bon nombres n’avaient pas cette spécificité qui les rendraient tape à l’œil à ses yeux. Non, elle n’avait cure de voir ces visages se pavaner et se définir comme normaux ou simplement beau, pour elle c’était subjectif et ce qui l’était pour elle ne l’était pas pour tout le monde. C’était l’un des mystères de la vie : les gouts et les couleurs. La mage se contenta de chercher se regard sans la moindre discrétion. « Dis, est-ce que tu dirais que je suis jolie ? C’est juste une question et pas de piège, je me fiche bien de savoir si je suis moche ou pas hm » elle voulait qu’il soit sincère, parce que de son côté « Moi je t’aime bien, physiquement, t’es rassurant »
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mar 21 Nov - 0:40


Rencontrer les bonnes personnes... Oui, il faut croire qu'elles n'ont pas encore croisé son chemin. Il pensait que c'était le cas quand il était enfant. Quand Lorik c'est présenté à lui, tel un ange voulant le sortir de la misère qu'était sa petite vie insignifiante. Oui, il croyait en cet homme qui l'a sortie de l'orphelinat et de la méprise qu'on pouvait lui apporter. Grâce à lui, les violences ont cessé. Une famille c'est ouverte à lui, des inconnus qui pourtant l'ont accueillit à bras ouvert, sans se moquer de lui et de la faible maîtrise de son pouvoir. Au contraire, il a été encouragé, les gens l'ont aidé et Lorik a été comme une sorte de père pour lui. Hélas, pendant toutes ses années à leur côté, dans la guilde des Homonculus, il s'est bêtement leurré. Son soit disant père adoptif n'avait pas besoin de lui parce qu'il voulait le sauver. Non ! Jorgal n'était qu'un vulgaire pion, un être qui allait servir pour faire des choses extrêmement mal. Pauvre petit homme, il était bien trop naïf pour s'en rendre compte au début. Au final, il est parti en battant son maître et en devenant un traître pour l'une des plus terribles guilde qui puisse exister en ce monde. Depuis ce jour, il y a quelques années, il est chassé et sa vie ne tient plus qu'à un fil. La jeune femme qui lui parlait en ce moment ignorait son passé, mais elle avait compris tout ça facilement. Est-ce qu'elle est du genre à lire dans les pensées ? Ou est-ce que c'est simplement évident ? Qu'importe. Rei était pour le moment gentille avec lui et surtout elle ne se moquait pas du fait qu'il puisse bégayer de manière bizarre. En contre partie, elle avait l'air contente de voir qu'il ne la voit pas comme une fille étrange. Pourquoi est-ce que ça devrait être le cas. A la voir, elle n'a rien de plus différent d'une autre. Mais bon, ce n'est pas comme s'il côtoyait facilement les femmes. "Pour... pourquoi est-ce qu...que les gens pensent ça d...de..de toi ?" questionne t-il. D'eux deux, elle est quand même la plus normal, non ? Au moins, elle peut aligner plusieurs mots sans difficulté contrairement à lui.

Rei est devenue mage grâce à son frère ou du moins c'est ce qui l'a influencé. Ceci semble logique, l'explication semble plus normal que la sienne. En même temps, il ne peut pas raconter qu'il a été ramassé par un Homonculus qui a vu en lui un grand pouvoir et un pauvre garçon qu'il pourrait manipuler à sa guise grâce à sa naïveté. De même, elle répondit à sa question sur le fait qu'elle ne soit pas dans une guilde. Les mages indépendants sont assez rares. La jeune femme se voulait du genre solitaire, pas forcément amicale ce qu'il trouve faux vu qu'elle est en ce moment même en train de parler avec un parfait inconnu. Il a un peu du mal à croire qu'elle ne soit pas "amicale". Malgré tout, il comprend ses raisons, c'est ce qui pourrait le pousser lui aussi à ne plus faire partie d'une guilde. Après la trahison qu'il a subi, difficile de pouvoir retourner avec d'autres personnes sans imaginer être une fois de plus qu'un vulgaire pantin. "Autrefois, j... je... j'étais dans une guilde. Mais ça ne mar...chait pas. Je...Je ne pouvais plus rester. Etre indép...indépendant c'est mieux. Plus de li...liberté et pas de compte à re...rendre. En plus... les gens se moquent tr...trop facilement de moi." Certes, il n'a aucun problème pour parler en compagnie d'homme, mais ceci n'empêche pas ces derniers de se moquer de lui quand il bégaie devant une femme. C'est donc plus simple d'être seul et de ne dépendre de personne.

La demoiselle l'observait, il n'avait aucune idée si c'était bon signe où pas. Il se contenta d'éviter de la regarder, c'était un peu embarrassant et il sentait ses joues légèrement rosir. Est-ce qu'il a un truc sur le visage ? Puis une question tomba, le genre à laquelle il ne s'attendait pas du tout, le faisant rougir encore plus qu'une tomate bien mure. Jolie ? Est-ce qu'il la trouve jolie ? Mais pourquoi elle demande ça ? Le pauvre était dans tous ses états, totalement perdu. Son regard se porta tout de même sur elle pour la regarder, puis il regarda vers la mer rapidement. A présent, il n'ose plus l'observer. Sa tête s'enfonça légèrement dans ses épaules comme si c'était une carapace, un réflexe qu'il ne contrôle pas plus que ça. Pour couronner de tout, elle lui dit qu'elle l'aimait bien son physique. OH MON DIEU ! S'il le pourrait, il serait mort sur place. Son pauvre petit cœur va finir par exploser à ce rythme. Ça veut dire quoi tout ça ? Est-ce qu'il lui plaît ? Est-ce qu'elle le drague ? Rien ne va plus dans sa tête, c'est le bordel, des questions fusent partout et son angoisse revient. "Je... je... je... sais p... p... pas. Heu... tu... tu... heu... Oui... tu es t...t...tr...très jo...lie... jolie !" parvint-il à dire après de multiples efforts. Jorgal décida de se lever pour marcher un peu, car là il avait un coup de chaud d'un coup et ça n'allait pas. Faisant son possible pour ne pas la regarder directement, ses yeux observes le sable et son pied droit commence à creuser le sol pour essayer de s'occuper l'esprit et oublier la question et ce qu'elle avait dit lui. "Pou...pourquoi, tu d...dis ça d...d...de moi ?" finit-il par demande trop poussé par sa curiosité. Qu'est-ce que ça veut dire d'être rassurant physiquement ?

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Sam 2 Déc - 4:48

Jorgal avait l’air plutôt satisfait des réponses pourtant simples de Rei. Cette dernière disait ce qui lui passait par la tête, essayant de réfléchir au mieux pour ne pas faire cette erreur de manquer de tact, elle savait que c’était fort utile et n’en était pas capable la plupart du temps. Son esprit beaucoup trop accès sur la compréhension avait du mal à interpréter les signaux, les codes sociaux tels qu’ils devaient être pour la majorité. Parfois c’était une force d’avoir aussi peu de filtres, d’autre c’était un poison qui pourtant ne l’atteignait pas. Elle se souciait peu de ce que pouvaient penser d’autres, seul l’avis de son frère et de quelques privilégiés avait cette influence sur elle. La métisse révéla qu’elle était souvent associée au mot « bizarre » et cela eut pour effet d’étonner son interlocuteur. Ne l’avait-il pas trouvé étrange de s’intéresser à un parfait inconnu ? Bien qu’ils se soient déjà croisés, il y avait mieux comme approche qu’un très franc « on s’est déjà vu, comment tu t’appelles ? » Elle acquiesça le plus sérieusement du monde. « Je ne fais pas les choses comme tout le monde il parait »

Au fond, elle s’en fichait. Elle le regardait, lui, qui reprenait confiance et échangeait sans cette contrainte de savoir si oui ou non elle avait le droit de poser telle question. C’était un fait, elle ne se gênait pas, mais il répondait, pourquoi s’arrêter là ? Elle hausse les épaules, se dit qu’il n’aurait pas dû entrer dans cette guilde dans ce cas, mais qu’il a bien fait de la laisser. Il faut du courage pour affronter les moqueries, il en faut encore plus pour demeurer seul.

Un instant, Rei s’était demandé pourquoi lui avoir parlé à lui. Elle ne trouvait pas vraiment de réponse, sachant que le hasard et son culot y avaient été pour beaucoup. Mais plus elle lui parlait, plus elle l’appréciait. Sa compagnie si différente de celle de son frère. Froid, mais pas du même bois, plus tendre surement, moins d’échardes. Que pensait-il d’elle ? Rei le lui demande et immédiatement, il devient fluo tant il est gêné. Elle lui avait pourtant dit de ne pas se faire de mouron à ce point, ce n’était qu’une question, sa vie n’était pas en jeu ni même leur discussion. En le voyant se lever, elle le regarde, se demande s’il va l’abandonner parce qu’il a honte, ou si ce n’est qu’un moyen d’éluder son embarras. Elle l’imite, le regarde faire avec le sable. Sa tête se penche, il la trouve jolie, néanmoins il n’arrive plus à la regarder en face. Ses encouragements n’auront pas suffi aussi sincère étaient-ils à lui redonner confiance. C’est un nouveau pas, cette fois-ci en arrière. Les bégayements ont repris de plus belle et la jeune mage déchiffre du mieux qu’elle peut. « Tu es calme, tu ne te laisses pas malmener par ton handicap verbal et tu es grand et plaisant à regarder, c’est ce que je vois pour l’instant en positif » Elle tente un sourire, léger, mais tout de même, se force un peu car peu habituée à en faire à d’autres que son jumeau. « Merci » de la trouver jolie. Elle ne précise pas plus, croise ses bras et souffle une petite buée. Il fait un peu plus frais, mais c’est d’autant plus agréable et stimulant pour elle. « ça sert à rien d’être timide avec moi, je vais souvent te surprendre pour pas grand-chose, tu sais ? »
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 18 Déc - 15:50


C'est quoi faire les choses comme tout le monde ? Il y a une sorte de guide qu'il faut suivre à la lettre c'est ça ? Parce que là, il ne voit pas vraiment où elle veut en venir. Pour le moment, elle lui parait normal, du moins aussi normal que les gens qu'il a croisé auparavant. Si c'est le fait de venir lui parler qui n'est pas encré dans la normalité, il ne voit pas ça ainsi. Enfin, il ne pense pas que faire ci ou ça est plus normal que de faire les choses d'une autre façon. Jorgal est plus du genre à voir le monde d'une façon assez ouverte et libre. Chacun faisant ce qu'il veut du moment que ça ne dérange pas et ne mets pas la vie d'autrui en danger. Après, si on préfère boire son café brûlant, tiède ou froid, ceci ne regarde que soi, non ? De même que si on dort sur le dos, sur le ventre ou sur le côté. On ne devrait pas être jugé pour de petits détails anodins et ainsi être traité de gens bizarre. Sauf que le monde est ainsi fait. C'est visiblement amusant de vouloir faire à tout pris entrer les gens dans des cases. Personnellement, il sait qu'il n'est pas dans la "norme". On peut compter sur le fait qu'il soit orphelin et qu'il ait du mal à parler avec les filles sans perdre ses moyens. Alors à coté de lui, Rei à l'air vraiment bien plus normal. "A qu..quoi bon faire l..les choses comme tout le monde ?!" dit-il sans trop bégayer pour une fois.

Malgré le fait qu'il prenait petit à petit confiance en lui et qu'il parvenait à parler plus clairement, tout tomba à l'eau avec ce qu'elle avait dit et sa question. Ça c'était le mieux à faire pour perdre notre petit Jorgal. Déjà, les compliments, c'est une chose qu'il a toujours eu du mal à entendre. Non pas que ce soit désagréable, mais il ne sait pas se comporter quand il entend ça. Dire merci ? Simplement sourire ? Saluer ? Fuir ? Devoir les retourner ? Bref, le pauvre était dans tous ses états, le rouge aux joues et la boule au ventre. C'était un peu trop brutal de lui sortir ça maintenant. Peut-être qu'avec le temps, il serait capable d'entendre ça de la bouche de Rei dans plusieurs mois, mais pas le jour de leur rencontre, ça c'est certain. A sa demande, elle expliqua les raisons de ses dires. Il comprenait, mais c'était quand même surprenant pour lui, bien trop pour tout encaisser. De toute sa vie, il ne sait jamais vu comme quelqu'un qui ne se laisse pas malmener. Là, elle ne se moque pas de lui, elle est gentille. Cela se voit qu'elle n'était pas là, quand des filles faisaient le contraire. En général, quand ça arrive, il se laisse marcher dessus et s'en va sans rien. C'est pas son genre de lutter sur ça. Plus il s'énerve, plus il bafouille et plus elles rient. Alors, en général, il préfère prendre la fuite. Avec quelqu'un qui ne lui veut pas de mal, il ne voit pas pourquoi il devrait faire de même. En fait, c'est bien la première fois qu'une femme n'est pas choquée et dégoûté de l'entendre parler. En ce qui concerne son physique, sur ce point là, il ne contrôle pas vraiment, c'est la loin de la nature, sûrement ? Certes, il ne se voit pas comme un étalon, de toute manière, le physique est une vision propre à chacun... les goûts et les couleurs... "Tu te f..fais une...une im...age bien différente de...de moi !" répond-t-il simplement. Enfin, peut-être qu'elle comprendra dans le futur si elle décide de devenir son amie.

C'est facile de lui dire de ne pas être timide, sauf que c'est quelque chose qui ne ce contrôle pas forcément. Si seulement il pourrait faire disparaître ce manque de confiance en un petit claquement de doigt, autant dire qu'il le ferait sur le champ, mais ce n'est pas possible. Du coin de l'œil, il parvint à jeter un regard vers elle, avant de vite retourner regarder l'horizon tout en enfonçant un peu sa tête entre ses épaules. "Je...Je con..contrôle pas m...ma ti...midité !" répond t-il un brin déçu de lui même. Pour y parvenir, il faudrait qu'il fasse un très gros travail sur lui même, qu'il trouve confiance et qu'il affronte cette peur des filles. Là, peut être qu'il pourrait parler normalement, se montrer confiant et imposer le respect. Mais, il est loin de ça, très loin ! "Tu es gen...gent...gentille avec m...moi. Mer...merci beaucoup. En gé...général, les gens m'i...ignore." C'est vrai qu'on lui parle très peu. Certes, il fait en sorte de passer inaperçu et de ne pas attirer le regard. Mais pour une fois, c'est presque plaisant de pouvoir discuter avec quelqu'un, ça lui donne l'impression d'être vivant et de ne pas être un simple fantôme qui fuit en permanence son passé.

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Mer 27 Déc - 15:30

La métisse ne passait pas par quatre chemins, elle avait cette fâcheuse tendance à dire ce qu’elle pensait et cela que ce soit accepté ou non. Les gens étaient d’un compliqué. On demandait de dire la vérité, mais elles n’étaient pas toutes bonnes à entendre et quand elle le faisait quand même, on lui reprochait de juger et de ne pas être une bonne personne. C’était quoi au juste une bonne personne ? Elle haussa les épaules, pencha la tête et observa Jorgal, acquiesçant. « Je ne sais pas, je trouve ça malsain, mais après tout, si les gens aiment se conduire comme des singes, c’est leur problème » dit-elle. Rei s’était confortée dans l’idée qu’il y avait plusieurs sortes de gens et que la plupart ne lui convenait pas, qu’ils le veuillent, ou non. Elle s’était posé la question, est-ce que le mage correspondait à ses critères ? Est-ce qu’elle en ferait un allié plutôt qu’un ignoré ? Sans doute. La confiance n’était pas totalement accordée, pourtant, elle l’appréciait déjà.

Pour cette raison, la brunette lui avait demandé s’il la trouvait à son goût et avait retourné les compliments, expliquant que pour sa part, c’était le cas. Malheureusement, ça ne fit qu’empirer la timidité maladive du garçon qui avait une bien piètre opinion de lui. Une fois de plus elle croisa ses bras, l’observant, neutre. « Si tu le dis ? Mais c’est ce que je perçois moi, après on se connait peu, ça viendra » si tenté qu’il fasse quelques haltes dans les parages pour lui rendre visite, mais elle n’était pas certaine qu’il le fasse. La demoiselle observait encore le grand timide, lui disant que ça ne servait à rien de l’être avec elle. « Evidemment je sais bien, je voulais juste prévenir que ça allait souvent se passer comme ça. Tu risques de faire l’ascenseur émotionnel par ma faute, c’était une façon de te dire d’y être préparé »

Rei ne s’attendait pas à ce qu’il lui adresse quelques mots pour la rassurer ou simplement parce qu’il en avait envie. Elle était à ses yeux gentille et elle ne comprenait pas pourquoi les gens l’ignoraient lui. Sans doute quand il passait à côté, inaperçu, comme bon nombre d’autres, mais en plein milieu de conversations, n’était-ce pas étrange de ne s’intéresser à ses interlocuteurs seulement dans la mesure où ils étaient capables d’aligner une suite de mots ? Qu’en était-il de ceux qui n’avaient pas ce luxe de pouvoir faire entendre leurs voix ? « Les gens sont stupides et inintéressant pour 98.5% de la population mondiale d’après moi et tu te portes bien mieux sans eux qu’avec » Ce n’était qu’un avis, mais il trahissait cette pensée d’être à la fois plus intelligente ou simplement plus fermée au monde, ce qu’il pouvait comprendre dans un sens.

Sans crier gare, la demoiselle s’empare de quelques cailloux avant de s’amuser à les jeter dans l’eau, mais la plupart ne font pas de rebond et quand ils en font, ils vont assez loin. Elle regarde l’horizon, puis reprend la parole. « Quelle magie tu possèdes ? » après tout il était mage. Ce n’était peut-être pas une question à poser, mais elle ne se privait jamais quand elle avait quelque chose en tête, excepté pour faire des efforts comme elle essayait d’en faire avec Jorgal, maladroitement sans doute.
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 1 Jan - 18:02


Malgré sa timidité maladive qui revient et contre laquelle il ne peut lutter, il était content de parler et de connaître la jeune femme. C'est la première qui s'intéresse à lui, la première qui lui parle sans se moquer. Rien que pour ça, elle est exceptionnelle. Elle aurait très bien pu lui parler et fuir en voyant qu'il béguait comme pas possible. En logique c'est ce qui arrive, mais pas aujourd'hui, pas avec elle. Ça lui donne un peu d'espoir, celui que toutes les femmes ne sont pas des monstres ou juste des êtres superficielles. Peut-être qu'il pourra se faire une amie, c'est une perspective qui l'enchante, histoire de rompre un peu avec la solitude qui est sa seule amie actuelle. "Tu m...me redon...nes un peu espoir. Je...je croyais faire...p...eur aux femmes." dit-il en plaisantant un peu. S'il arrive à avoir une voix un peu enjoué, c'est que ça va, bien qu'il bègue toujours.

Rei n'avait pas tort sur le fait que beaucoup de personnes ne sont pas intéressantes. La plupart on est des vies totalement banales, un train-train quotidien qui n'a pas forcément de sens et qui pourtant leur permet de se croire supérieur aux autres. Alors, savoir qu'il est sûrement bien mieux que c'est personne, c'est rassurant. En même temps, ce n'est pas faux. Il est loin d'avoir une vie banale. Jorgal est orphelin, il a été recueilli par une guilde dont il aurait mieux dû ne jamais croiser le chemin. A présent c'est un fugitif qui risque la mort si jamais il croise ses anciens compagnons. Oui, on peut dire qu'il a surement bien plus à raconter que les autres et qu'il connaît la valeur de la vie, du moins d'une certaine manière. Surtout qu'il sait qu'une amitié est précieuse et qu'elle peut facilement se transformer en haine, chose que la plupart des gens de ce monde ignorent et pensent pour acquis.

Jouant avec les cailloux, la jeune femme finit par poser une question à Jorgal. Celle pour connaître le genre de magie qu'il utilise. Il peut bien lui dire, non ? Ce n'est pas un secret. "Je t...te montre !" indique t-il. Pour ça, il défait l'un des nombreux colliers qu'il a autour du cou. Il le met à plat dans sa main et les petites perles grises et brillantes s'assemblent pour devenir une sphère plus grosse et flotter dans les airs juste au dessus de la main du mage. "Le ma..ma... mag...magnétisme," parvient-il à articuler, est la base de m...ma magie." Déformer, assembler, attirer, déplacer, il peut agir sur les métaux. La grosse sphère de métal redevint son petit collier de perle métallique. C'est là, une utile présentation de ce qu'il peut faire. Il n'a jamais trouvé ça très impressionnant. C'est moins créatif et puissant que d'autre mage. Mais son ancien maître lui disait toujours qu'il avait un pouvoir important et que quelqu'un qui sait s'en servir habillement peut lutter contre n'importe qui. En fait, les magies se valent les unes les autres. Il faut simplement être expert et ne pas non plus avoir trop confiance en ce qu'on fait et garder une part de doute. Sous-estimer les autres, c'est ça qui est dangereux, de même que ce sur-estimer. "Et toi ?" demande t-il un peu hésitant. Mais si elle lui a demandé, elle doit bien être prêtre à lui montrer de quoi elle est capable. Mais avec son manque d'assurance, il a peur de froisser les gens et s'imagine qu'ils ne veulent pas forcément parler d'eux.

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Dim 14 Jan - 17:02

La métisse se demandait bien ce que Jorgal pouvait avoir d’effrayant. Il avait une carrure imposante, mais son comportement ne différait pas de celui d’autrui et en rien il n’avait ce regard incitant à la violence ou au crime. Néanmoins, les apparences étaient parfois trompeuses, mais elle obtint confirmation en l’entendant bégayer. Non, il n’était pas dangereux en soit, pas plus que n’importe qui en une situation aussi banale et cela prouvait qu’il était équilibré ou assez pour ne pas s’en prendre sans raison à quelqu’un. Pour ce qui était du reste, elle le saurait tôt ou tard se disait-elle. Rei laissa un micro-sourire fleurir sur son visage, ne sachant que répondre à cet espoir qu’elle semblait lui avoir redonné.

Les gens agissaient parfois sans la moindre compassion aux premiers abords, sans la moindre once d’intelligence et lorsqu’ils étaient seuls, ils s’avéraient différent. C’était un cas d’école, assez étrange et pourtant commun à tous ou presque. Les exceptions étaient diagnostiquées comme elle : anormale, bizarre. Le mage était lui aussi dans ce cas dès lors qu’il ouvrait la bouche et cela suffisait à l’australienne pour ne pas se soucier de ceux qui faisaient partis de la masse ou du commun qu’elle ne côtoyait de toute façon pas. Elle haussa les épaules, posa une nouvelle question sur le type de magie qu’employait le jeune homme et il lui fit une démonstration époustouflante. Pour le coup, si elle n’affichait rien, sa tête se pencha, elle alternait son regard à la fois sur le métal en mouvement et sur le visage expressif du garçon. C’était fort impressionnant en comparaison de son don, mais elle était tout de même très fier de l’avoir et d’être capable de le manier pour défendre, protéger, stopper un évènement comme celui-ci. Elle ne pouvait pas le lui montrer, mais elle répliqua simplement. « Je peux annuler les magies qui ne sont pas démoniaques, je ne peux pas te montrer du coup à moins que tu n’utilises une nouvelle fois ta magie pour que je la stoppe » Mais ce serait inutile à moins qu’il soit curieux et qu’il veuille une démonstration, ce qui serait amusant pour la jeune femme. Ils s’apprivoisaient à peine après tout, la confiance n’était peut-être pas au beau fixe, mais elle s’acquérait à mesure des jours voir des années. « C’est quand même idiot de la part des filles de se moquer de toi quand tu pourrais, rien qu’en faisant ce tour, les impressionner. Même si à mon sens tu n’as pas besoin d’en user, ça prouve bien que c’est idiot de juger sans connaître »

La demoiselle approcha ses pieds de l’eau, retirant ses chaussures pour être pieds nus et pouvoir les plonger, alors qu’il faisait un froid de canard. L’écume s’écrasait sur eux tandis qu’elle les regardait, puis se tourna vers Jorgal « Tu as dit que tu n’étais pas d’ici, n’est-ce pas ? Tu restes encore longtemps ? » c’était risqué de lui témoigner autant d’intérêt, mais Rei avait envie de faire cet effort, elle ne le faisait pas pour lui, mais pour elle-même, appréciant sincèrement la compagnie du jeune homme.

hrp:
 
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Dim 21 Jan - 16:54


Jorgal montra sa magie à Rei. Pour une fois, il n'avait pas peur d'entendre ce qu'elle pourrait dire. En plus, il ne faisait vraiment pas ça pour la frime. Elle lui avait demandé, il aurait pu refuser, mais ayant un bon contact avec elle, il ne voit pas pourquoi il ne le ferait pas. Elle n'avait pas l'air d'être le genre de personne à récolter des informations pour les vendre ensuite au plus offrant. Certes, il pourrait se tromper, c'est facile d'être ce qu'on n'est pas. Pour une fois, il doit essayer de faire confiance. Si reste méfiant envers tout le monde, il n'avancera jamais. Il prend un gros risque en faisant ça, mais ceci en vaut peut être le coup ! Visiblement, elle avait l'air d'aimer son pouvoir et de le trouver intéressant. Ceci le fit sourire. Au moins, il ne faisait pas ça pour se rendre intéressant. C'est rare qu'il montre ce dont il est capable. Pas comme c'est type qui partout en ville aime se rendre intéressant en étalant l'étendue de leur pouvoir. Ils pensent que ceci va les rendre populaire... C'est le cas, mais c'est tellement ringard aux yeux de Jorgal.

Du coup, il aimerait bien lui aussi voir de quoi la demoiselle est capable, parce que ça l'intéresse et vu qu'elle s'intéresse à lui, ça semble logique de faire de même en retour. Elle expliqua qu'elle ne pouvait pas vraiment lui montrer sauf s'il utilise sa magie, car la sienne consiste à annuler celle des autres. Whaou ! Il ne savait pas que ce type de magie pouvait exister. C'est à la fois surprenant et terrifiant. Ça pourrait presque faire d'elle le genre de personne invincible, du moins qu'on ne peut pas attaquer ? "J'ai...j’aimerais voir ton p..p..pouvoir à l’œuvre !" dit-il. Du coup, il recommence ce qu'il avait fait juste avant pour qu'elle puisse lui montrer de quoi elle est capable. Il se demandait vraiment l'effet que ça allait faire.

C'était sympa d'entendre qu'il pourrait impressionner les filles, mais ce n'est pas son truc. Et puis, les filles refusent pour la plupart de parler avec lui, alors autant les oublier, non ? C'est ce qu'il fait depuis déjà bien longtemps. C'est rassurant tout de même de voir que des personnes comme Rei existent, elle lui donne du baume au cœur et ça le rassurer, sa vie n'est peut-être pas destiné à être totalement solitaire. Il l'observa marcher dans l'eau, pour sa part, il resta au sec dans le sable. La question qu'elle lui posa le fit réfléchir un peu. Sincèrement, il ne sait pas combien de temps il va rester encore. Quelques jours ? Peut-être plus, peut-être moins. Ceci dépendra en grande partie s'il trouve un contrat. "Je ne..ne...sais pas. C'est en fon...fonction de la pr...prochaine quête que je trouverais !" Ce qui est sûr, c'est qu'elle sera hors de cette ville. Où ? Il ne sait pas encore. Il doit trouver quelque chose d'intéressant et qui paye assez pour qu'il puisse survivre.

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 12/09/2017 et j'ai vécu : 62 péripéties. J'en vis une avec : Rin, Navi & Jorgal Actuellement âgé(e) de : 20 ans bientôt 21 , je suis : perdue Je vis : à Sydney Je travaille comme : serveuse à mi-temps, fleuriste apprentie et j'étudie la médecine
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t173-rei-kelly http://essenceofmagic.forumactif.com/t177-rei-kelly-une-zone-sans-magie
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   Lun 22 Jan - 22:43


L’apparence du jeune homme n’avait rien avoir avec son comportement, aussi doux qu’un agneau ? Non, Rei ne dirait pas ça, mais simplement il n’était pas aussi froid et impressionnant une fois qu’on daignait lui donner sa chance. Quand bien même il avait une magie particulièrement puissante et attrayante. Le magnétisme portait si bien son nom, agissant comme un envoutement sur la jeune femme qui observait danser le métal entre les doigts fins de son homologue. La mage expliqua qu’elle ne pouvait lui montrer à moins qu’il use lui-même de magie et il semblait surpris d’apprendre qu’annuler les capacités d’autres était possible. La métisse ne le disait pas en général, ou à très peu, c’était un risque qui était le plus souvent calculé et qu’elle avait pris malgré tout pour Jorgal, un parfait inconnu en lequel elle voulait croire. Ou peut-être qu’elle agissait par pur égoïsme et qu’elle se sentait capable de le contrer s’il n’était pas aussi sage qu’elle le pensait.

Rei accepte la proposition malgré tout, observant les sphères danser avant de diriger une sorte d’arc invisible vers Jorgal et de lancer sa neutral zone. Jorgal ne peut voir qu’au sol la délimitation d’une paroi qui l’entoure lui. Les sphères tombent à terre et il lui est impossible d’user de sa magie tant qu’il reste dans la zone. « Je peux lui donner différente forme, mais disons qu’agir par zone est une stratégie plus adaptée à mon sens »

Ce n’était pour elle pas impressionnant, son frère était capable de la contrer sans le moindre problème par sa magie démoniaque, mais pour ce qui était du reste, c’était fort utile. Dans son quotidien elle n’en avait pas la nécessité, excepter pour défendre, protéger, son don ne lui permettait pas vraiment une attaque meurtrière. Elle avait donc appris à se battre par les soins de son jumeau qui lui avait eu ce mentor. S’approchant de l’eau, elle posa une question. Il rentrerait surement bientôt ou reprendrait sa route. Mais il n’avait pas saisi l’idée qui découlait de sa demande. Elle laissa un sourire fleurir sur son visage, tournant celui-ci vers l’intéressé, ayant soudainement une idée. « Ça te dirait qu’on essaie de trouver ensemble ? j’agis généralement seule ou en duo avec mon jumeau, mais je suis curieuse de savoir ce que ça donnerait, toi et moi en équipe » C’était étrange, cela ne sonnait pas de la même façon quand elle le pensait que lorsqu’elle le disait, mais elle pencha simplement sa tête en clignant des yeux, acceptant l’idée qu’elle puisse apprécier la compagnie de Jorgal plus qu’elle ne l’aurait cru.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal   

 
Brisons les murs invisibles qui nous entourent // ft. Jorgal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the essence of magic :: Australie :: Sidney-
Sauter vers: