AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fée rencontre le pégase {Zéphyr}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La fée rencontre le pégase {Zéphyr}   Mar 12 Sep - 21:32

La fée rencontre le pégase
Être mage était un pur bonheur pour toi, mais malheureusement, cela ne payait pas suffisamment bien pour payer ton loyer et tes factures. Tu travaillais donc en tant que fleuriste entre deux missions. Les fleurs étaient une véritable passion que tu connaissais sur le bout des doigts. Tu étais la référence en matière de plante, personne ne pouvait le nier. Pourtant, aujourd’hui, tu étais rentrée à la guilde plus tôt qu’à l’habitude.  « Tu ne travaillais pas aujourd’hui, Nycée? » demanda l’un des mages de Fairy Tail alors que tu venais tout juste de franchir la porte de la guilde. Ton panier en osier en main, tu te rapprochas de la table où quelques membres étaient assis. « Si, mais Madame Hortense m’a dit de rentrer, comme c’était plutôt tranquille aujourd’hui.  Alors, je vais en profiter pour rester avec vous! » Un vrai petit rayon de soleil, voilà ce que tu étais. Il y a deux ans, lorsque tu as rejoint la guilde, tu n’étais pas certaine de t’y plaire. Après tout, tu ignorais ce que cela faisait de faire partie d’une guilde, toi qui avais passé ton temps à vagabonder avec ton oncle. Sauf qu’aujourd’hui, tu t’y plaisais, à un tel point que tu les considérais comme ta seconde famille dont tu étais la mère. C’était le surnom que les membres avaient trouvé pour toi. Protectrice comme tu étais, maman poule te fut naturellement assignée.

« Je vous ai ramené des fleurs pour égayer un peu la guilde! Comme d’habitude quoi. » Un rire cristallin s’échappa de tes lèvres alors que tu attrapais le bouquet posé dans ton panier. Tu aimais faire des arrangements floraux que tu ramenais souvent à la guilde. Cela mettait un peu de couleur et puis, cela te faisait plaisir par la même occasion. Récupérant alors un vase derrière le comptoir du bar, tu y déposas les fleurs et y ajoutas un peu d’eau. Ce ne fut qu’après que tu te dirigeas vers l’une des fenêtres du hall d’entrée, là où tu y installas le vase. Au même instant, la porte de la guilde s’ouvrit sur un visage qui t’était inconnu, du moins, au premier coup d’œil. « Oh, bonjour! Je peux vous aider? » déclaras-tu en souriant, comme toujours. Cependant, plus tu observais l’homme qui venait d’entrer, plus son visage t’était familier. Tu étais pourtant certaine de ne jamais lui avoir parlé. Et le déclic se fit enfin dans ton esprit après quelques secondes.  « Ah! Mais vous êtes Zéphyr Boréas de Blue Pégasus! » Tu n’étais peut-être pas fan du Sorcerer Magazine, mais il t’arrivait de temps à autre de le lire. Ce mage était très populaire auprès de la gente féminine. La surprise se lisait dans ton regard. Après tout, tu ne t’attendais certainement pas à le voir en chair et en os et encore moins dans ta guilde. D’ailleurs, que faisait-il ici?
   
code by bat'phanie
admin
⊰ mage de blue pegasus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 29/08/2017 et j'ai vécu : 186 péripéties. J'en vis une avec : {mission} + rin + adriel Actuellement âgé(e) de : 32 ans appriorie. beaucoup plus, beaucoup moins, aucunes idées. Il fait à la fois jeune et vieux, c'est ce qui est troublant chez lui , je suis : célibataire Je vis : à Alice Spring, dans un loft non loin de la guilde de Blue Pegasus Je travaille comme : mage de Blue Pegasus et Barman dans cette même guilde, je dirige l'équipe n°1
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t137-zephyr-adoremus-in-aeternum http://essenceofmagic.forumactif.com/t153-zephyr-wake-up-and-touch-the-sky#1764
MessageSujet: Re: La fée rencontre le pégase {Zéphyr}   Dim 17 Sep - 17:11


La fée rencontre le pégase.

       

La route avait été assez longue, mais pour se rendre à Fairy Tail, il était capable d’endurer les plus horribles souffrances pour aller rendre visite à son cher Hekamiah. Même le train. Surtout le train en faites. Il faisait fit de se tenir malgré la nausée et l’impression de se liquéfier sur place, tentant tant bien que mal de rester droit dans ses bottes. De temps en temps, il tirait sur le col de la chemise, comme si ce dernier l’étouffer. Il prenait également grand soin de rester prêt de la fenêtre, dévorant chaque filet d’air qui venait s’échouer sur son visage. Zéphyr avait le mal des transports. Ce n’était un secret pour personne. Et une espèce de malédiction qui planait sur les chasseurs de dragons quel que soit la génération de ces derniers. Dès qu’il devait monter dans un véhicule, c’était fichu. Et pourtant, malgré cette volonté de se fondre dans la masse et faire comme si son existence se résumait à zéro, il y avait toujours une Gertrude pour le reconnaître et venir lui taper un brin de causette. Il était trop bon Zéphyr, trop patient aussi. C’est sûrement ce dernier point qui le perdra d’ailleurs. Il ne pouvait pas de permettre d’envoyer boulet une fan qui demandait juste quelques minutes –qui étrangement avait pris une quantité avoisinant plutôt des heures !- d’attention. D’autant plus que cela donnerait une très mauvaise image de la guilde, et c’est tout ce dont elle avait besoin pour le moment. Il s’était légèrement redressé, jouant la comédie comme il le faisait devant le photographe en lui désignant de la main le siège en face de lui. Allez, il n’y en avait plus pour longtemps. Une fois à la gare de Sidney, son calvaire sera terminé, il pourra récupérer de son état nauséeux tranquillement à la guilde de son petit-ami et faire comme si rien ne s’était passé.
Est-ce qu’il l’écoutait ? Hum, pas vraiment. C’est dans ces moments où il était parfaitement incapable de redire ses mots qu’on sentait son attention très désuète. Ses pensées étaient ailleurs, bien qu’il continuait de la regarder et d’acquiescer de la tête pour lui donner l’illusion qu’il suivait. Elle a dû parler d’un caniche à un moment, mais il n’était pas tout à fait sûr. A moins que cela soit un canif ? Aucunes idées, cela faisait depuis le début du trajet entre Alice Spring et Sidney qu’il luttait contre l’évanouissement dû à un excès de fièvre et des envies de vomissements, donc on peut ne pas lui en tenir rigueur. C’est même assez étonnant de le voir encore bien droit, accoudé à la table en guise d’appui pour tenir et résister à cette avalanche d’hystérie et d’anecdotes aussi intéressantes que s’il avait vu un vieux en tenu d’Adam.

Le sifflet délivrant du train avait fini par sonner, la petite pancarte indiquant sa destination le fit se lever, tentant tant bien que mal de ne pas bondir et donner l’impression à cette femme qu’il la fuyait. Ce qui était le cas, mais disons qu’il amoindrissait la chose. « Ce fût une conversation très intéressante madame, mais je dois vous laisser. Le devoir m’appelle.  A bientôt je l’espère ». Ou pas. Mais la politesse avant tout. Lui donnant un baisemain avant de descendre du train. Quand il n’était plus dans son champ de vision, Zéphyr s’était permit de se tenir le ventre et de laisser une grimace de douleur parcourir son visage. Il n’avait pas de bagage, preuve qu’il n’allait s’en doute pas rester. Il aurait peut-être dû cela dit. Un petit temps mort avant de reprendre cet engin démoniaque pour retourner à Alice Spring, cela ne lui aurait pas fait de mal. Allons bon, la guilde n’allait pas s’empêcher de tourner sans lui tout de même. Il n’était que de passage, devant retourner en ville pour se préparer à une mission qu’il avait repéré hier. Un remplacement dans une troupe de théâtre, classique pour la guilde de Blue Pegasus. Il aurait peut-être même préféré réaliser l’une de celles qui se trouvaient dans la poche interne de sa veste. Non pas que les pégases débordaient de travails, mais personne n’était disponible immédiatement pour les réaliser. Ce n’était pas une honte de reléguer à une guilde compétente, bien que trop destructrice sur les bords.

Marcher lui avait fait du bien. Il avait retrouvé un teint à peu près normal –toujours aussi pale cela dit, et son petit sourire habituel. Il évitait les regards, ne souhaitant pas se faire accoster de nouveau et être forcer à tenir le crachoir pendant des lustres. Ce n’est qu’une fois arrivée à la guilde où il avait été plus ou moins soulagé. Si les raisons de sa venue à Fairy Tail étaient officiellement professionnelles, elles en étaient tout autre officieusement. Pas de beau blond à bouclette, pas de débraillé, la déception était visible sur son visage. Mais une petite voix fluette était parvenue à ses oreilles. « Bonjour, possible. Je cherche Hekamiah, est-ce qu’il est à la guilde ? ».  Cyan pouvait toujours tenter ainsi, prenant la direction du comptoir pour y déposer les avis de missions afin que la barmaid les accroche au tableau prévu à cet effet. Il s’était assis, bien décidé à récupérer complètement de son voyage en train et à prendre son temps. « En chair et en os » dit-il avec un petit sourire malicieux face à la réaction de cette jeune fille. Le genre de sourire doux, sans aucuns excès. Il aura eu quelques secondes de répits. « Elles sont à vous toutes ces fleurs ? ». Il n’avait pas été aveugle. Il ne s’attendait pas vraiment à ce que Fairy Tail aime se parer de décors fleuris alors, il se permettait de poser la question pour entamer la conversation.

(c) REDBONE


_________________


Casian Zéphyr Boréas
the ice dragon slayer, blue and charms ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
 
La fée rencontre le pégase {Zéphyr}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pégase, l'insaisissable cheval-oiseau !
» Orion Kirik ◊ Capitaine du Zéphyr
» zéphyr insouciant [EN ATTENTE]
» Ailes du Zéphyr # The End #
» Pégase à la 6éme maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the essence of magic :: Espace jeux & co :: les limbes :: archives des rp's-
Sauter vers: