AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blue pegasus
⊰ mage de la guilde ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 06/08/2017 et j'ai vécu : 96 péripéties. J'en vis une avec : moi-même, pour le moment. Actuellement âgé(e) de : vingt-neuf ans , je suis : célibataire et je profite de ce que la vie a à m'offrir, n'ayant pas encore trouvé mon âme-sœur. Je travaille comme : avocate et maître de Blue Pegasus, le tout à plein temps.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t92-micah-big-girls-don-t-cry http://essenceofmagic.forumactif.com/t124-micah-w-kill-em-with-elegance#1218
MessageSujet: (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium   Mar 5 Sep - 20:02

Autour d'un verre et plus si affinité ?
— with shade lilithium

Encore une journée bien remplie. Mes parents ne comprenaient peut-être pas mon choix de vie, considérant que je ferais mieux de me concentrer uniquement sur ma carrière d’avocate mais je savais que j’avais besoin de plus que ça. Et ce « plus que ça », c’était mon poste de chef de guilde. Trop dangereux ? J’étais persuadée qu’il était parfois plus dangereux de défendre les uns et les autres face à la loi que de décider et de participer à des missions aussi diverses que variées. Je courais dans tous les sens à force de jongler entre les deux mais jusqu’à présent, je tenais le coup et j’aimais ce rythme. Je détestais l’idée même de ne rien faire, de me reposer et de flâner. Même en soirée, j’avais besoin de bouger, besoin de sortir avant de retourner chez moi quand j’étais certaine d’être crevée, certaine de pouvoir m’endormir, sauf si je ne rentrais pas seule. J’avais beau aimer la liberté, je n’appréciais pas plus que ça le fait de regarder mon plafond pendant des heures. Ça avait le don de me faire ruminer tout ce qui aurait pu se passer dans la journée et si c’était quelques fois très utile, la plupart du temps, c’était plus nocif que bénéfique.

Parce qu’une fois n’était pas coutume, ce soir-là, j’avais besoin de sortir. J’étais passée en coup de vent chez moi, profitant d’une bonne douche pour me refaire une beauté et m’habiller d’une robe de soirée, robe habillée mais encore plus séduisante. Je voulais me faire remarquer, je voulais qu’on me regarde et c’était le meilleur moyen pour y arriver. Après cette bonne douche, j’activai mon téléphone, appelant William mais aucune réponse. Tant pis. Ça aurait été sympa et revigorant de passer une bonne soirée avec le chef de Fairy Tail mais je pouvais me passer de lui s’il n’était pas disponible. Après tout, je suis loin d’être introvertie. Des boucles d’oreilles, un collier discret et élégant, du rouge-à-lèvre mauve, des bracelets et finalement des talons bien ficelés, j’étais prête. Bien que… Il me manquait une pochette et un bouquin. J’attrapai celle-ci au vol avant de fermer la porte à clé. J’entrai dans ma voiture fonctionnant au lacrima.

Destination ? Toujours le même bar, un bar sophistiqué mais où une ambiance incroyable régnait. Il y faisait bon vivre et je savais que mes tenues faisaient toujours leur petit effet. Un vendredi soir, celui-ci était toujours bondé mais ce n’était pas un problème, je retrouvais toujours ma table fétiche et le barman savait toujours quoi me proposer. Il connaissait mes péchés mignons à force. Une fois à table, je feuilletais mon livre, plongée dans l’histoire, le tout en réfléchissant à ce que je devais prévoir pour ce week-end en ce qui concerne la guilde. De temps à autres, je jetais tout de même un coup d’œil à ceux et celles qui allaient et venaient. Une proie ne perd jamais du regard de potentielles proies. Jusqu’à ce qu’il apparaisse dans mon champ de vision. Je l’avais déjà vu, par-ci, par-là et j’avais toujours cette drôle de sensation en sa présence et pas moyen de m’en débarrasser puisqu’il ne parlait jamais de lui. Pourvu qu’il passe son chemin. Oh, il n’était pas détestable. Il n’était pas vilain du tout, d’ailleurs. Mais j’avais peur de jouer avec le feu… Toujours cette petite voix en moi. Enfin, on me servait une liqueur de banane et je me concentrai dessus pour ne pas croiser son regard.

© SEAWOLF.


Dernière édition par Micah Westenra le Dim 12 Nov - 19:31, édité 1 fois
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: Re: (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium   Dim 10 Sep - 17:29


Autour d'un verre et plus si affinité ?

       

Camberra, voilà un petit moment qu’il n’avait pas posé pied-à-terre sur le sol de la grande capitale. Plus de mondes est souvent synonyme pour lui à plus de choix. Il était libre, du moins pour ce soir, de choisir où il souhaitait aller. Et, quand l’une de ses cibles favorite trainait les parages, difficile de résister. Il était descendu du train depuis une bonne heure maintenant, déambulant dans les rues. Sa petite langue-fourchue lui avait fait la remarque subliminale qu’il n’était pas le plus discret des chefs de la guilde, mais ce à quoi il avait répondu que lorsque l’on cavale, pour ne pas se faire repérer, il ne faut pas cavaler justement. Alors il prenait son temps, profitant de ce détour pour aller imposer sa personne sur le marché. Il n’avait pas faim, il y avait toujours de la foule, mais il avait rendez-vous avec un de ses contacts pour lui soutirer quelques informations. Rien de bien méchant, pour l’instant du moins. Car la mise en route se faisait doucement, mais sûrement. Achlys récoltait les informations sur la guilde de Fairy Tail, il avait laissé Jorgal en électron libre pour ainsi lui peindre une cible aux visages grâce aux racontars et la chef de Blue Skuld lui avait assuré qu’elle était prête pour passer à l’action. Difficile de la convaincre d’ailleurs, cette dernière. Il avait fallu qu’il se montre plus sournois et plus attentionné à son égard. Mais cela avait fini par payer. Cependant, il n’est jamais trop prudent. Les mains dans ses poches, son long manteau noir dissimulant sa queue reptilienne de son tissu qui lui descendait jusqu’au cheville, il attendait à un coin de rue, à l’ombre des regards. Les ombres étaient ses alliées, depuis le début après tout. Oh grand dieu, qu’il se dépêche, il n’était pas du genre très patient. Surtout quand il avait un rendez-vous qui l’attendait. Comment ça ? Oh trois fois rien, il avait bien le droit de se détendre. Et puis, Shade avait des oreilles partout, des yeux partout aussi. Rien ne lui échappait.
Finalement, c’est un gringalet un peu maigrichon, n’ayant même pas encore atteint la vingtaine, qui l’avait approché avec un pas méfiant. A en jugé par son oreille meurtris, il avait déjà eu à faire à une chimère mécontente. La fouine, c’est ainsi qu’il l’appelait plus ou moins affectueusement alors que tout ceci n’était qu’une moquerie de plus émanant de la bouche de la Luxure. Ainsi, le convois qu’il devait dévaliser n’arrivait que demain. C’est bien dommage. Usant d’une de ses griffes pour se curer les dents, geste prouvant ainsi son parfaitement détachement à cette nouvelle, il lui avait donné congé, le somnant de le prévenir dès que l’heure aurait sonné. Il fit une petite courbette pour quitter la Luxure en toute politesse, chose très risquer quand on se met à une telle hauteur face à lui. Il avait son petit sourire perfide accroché à son visage, passant une main dans ses cheveux pour l’ébouriffer et ainsi le féliciter.

Il ne pouvait plus attendre. Il savait. Il savait qu’elle adorait se rendre à un bar bien précis, d’où le fait que sous ce manteau, il avait la chemise et un léger veston. Il n’avait pas besoin de plus pour se mettre sur son trente-et-un, étant toujours d’une tenue impeccable malgré le noir qui le vêtissait de bas en haut. Il avait troqué ses bottes en lanières très confortable pour la marche contre une paire de chaussures de ville, bien moins confortable. Seul petit écart qu’il s’était permit. En passant les portes, le garçon lui demanda s’il souhaitait se débarrasser de son manteau. Demande à laquelle il n’avait répondu que par un geste de refus, ayant pourvu ses mains de gants pour cacher un minimum ses griffes. Après tout, elle ne savait rien de sa nature. Et hormis ses crocs plus développés que ces pathétiques humains, c’était le seul indice susceptible de la mettre sur la voix. Mais là encore, le titre de légende que les chimères se vantaient d’avoir lui permettait un maximum de discrétion. Il la cherchait du regard, c’était pour la maîtresse de Blue Pegasus qu’il avait tenu à se déplacer après tout. Il avait à parler avec elle. Après tout, cela serait une programmation sans bavure si la guilde la plus esthétique du pays décidait de prendre le partie de la sienne. Il s’était approché du comptoir très chic de l’établissement, demandant si Micah Westenra était issu. La serveuse à l’accueil avait tout de suite obéit sans sourciller que cela n’était pas naturel. La lueur vert/jaunâtre dans ses yeux y étant sûrement pour quelque chose. Elle désigna du regard la jeune femme un peu plus loin, assise à sa table habituelle. Le sourire de Shade s’était agrandit en la voyant si sublimée par sa tenue. Il n’y a pas à dire, les mages de Blue Pegasus n’avait rien à reprocher quand il s’agissait de s’embellir pour sortir.

Il adressa un petit clin d’œil ainsi qu’un beau billet vert pour récompenser la petite demoiselle qui, au fond d’elle, était en train de mourir de peur face à un homme aussi bizarre. Malheureuse, si elle savait seulement qu’il n’avait que l’apparence d’humain. Il s’était approché de cette fameuse table où demeurait celle qu’il cherchait, se courbant légèrement en guise de politesse. « Vous ne cessez de me dévisager depuis que je suis arrivé, puis-je me joindre à vous ce soir ? ». Une phrase remplie de sous-entendu. Une phrase qui signifiait qu’il n’était pas dupe. Qu’il savait qu’il ne lui était pas inconnu, qu’ils s’étaient déjà croisés sans s’aborder et que c’est pour cette raison qu’il avait remarqué son regard insistant dans le reflet de quelques verres aux comptoirs d’où il avait soutiré son information. Il s’était redressé, s’asseyant à cette dernière sans lui laisser le temps de donner son accord quant à sa prise d’aise. Il avait l’air septique pendant quelque seconde sur la contenance du verre qu’elle buvait avant de finalement choisir de se risquer à prendre la même chose auprès du serveur. « C’est un plaisir d’avoir la maîtresse du guilde avec le gout de l’élégance comme adage face à soi. Si je peux me permettre, vous êtes ravissantes. Cela saute aux yeux que vous ne prenez pas les apparences à la légère. Vous n’attendiez personne j’espère ? ». Cela pouvait être dangereux, mais quel jeu ne l’était pas ?

(c) REDBONE


_________________


Shade lilithium
Luxure, the bitch of Homonculus ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
blue pegasus
⊰ mage de la guilde ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 06/08/2017 et j'ai vécu : 96 péripéties. J'en vis une avec : moi-même, pour le moment. Actuellement âgé(e) de : vingt-neuf ans , je suis : célibataire et je profite de ce que la vie a à m'offrir, n'ayant pas encore trouvé mon âme-sœur. Je travaille comme : avocate et maître de Blue Pegasus, le tout à plein temps.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t92-micah-big-girls-don-t-cry http://essenceofmagic.forumactif.com/t124-micah-w-kill-em-with-elegance#1218
MessageSujet: Re: (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium   Dim 12 Nov - 19:06

Autour d'un verre et plus si affinité ?
— with shade lilithium

C’était bien naïf et vain d’espérer qu’il n’ait pas remarqué ce regard, quand bien même ce regard signifiait toute autre chose qu’une invitation. D’ailleurs, il ne donnait pas l’impression de s’encombrer de ce genre de détails, de toute manière. Il suffisait de remarquer la rapidité avec laquelle il m’avait rejoint après avoir interrogé une serveuse. Me cherchait-il ou avait-il été réellement attiré par le fait que je le regarde encore et encore ? Quelque chose me disait que c’était la première option. La raison derrière tout ça ? Inconnue. Je ne lisais malheureusement pas encore dans les pensées. Selon la tournure qu’allait prendre cette soirée, je savais déjà quels ordres donner à des membres de confiance de la guilde. Je ne devais pas avoir un coup de retard dans cette partie d’échec. Pas question de lui donner un avantage quelconque. Pas question non plus d’alarmer directement William… Je pouvais me débrouiller, dans un premier temps, en tout cas. Je n’étais plus cette gamine qu’il doit aider à tout prix. J’avais appris de mes erreurs. Enfin, je le pensais, jusqu’à ce qu’il ne me devance totalement et me prenne au dépourvu. « Vous avez l’œil. » Mon ton était léger, presque amical. Je ne le montrais jamais, quand j’étais déstabilisée. Je n’eus même pas le temps de lui répondre qu’il s’était déjà installé en face moi. C’est bien ce que je pensais, les politesses n’étaient que superficielles. Il ne se gênait pas pour agir à sa guise. Soit. Ce n’est pas comme si cela m’étonnait. Tout le monde n’y accordait pas autant d’importance que moi, je le savais. « Mettez-vous à l’aise. » Je n’avais pas pu m’en empêcher. Il fallait qu’il sache que cette attitude ne me plaisait pas. Le sarcasme est toujours très utile quand on veut garder la classe et l’élégance, surtout quand il est souligné par un sourire qui se veut charmeur.

Il me complimentait. Au moins, il savait comment s’adresser à moi. Oui, un fin manipulateur. Il valait mieux rester sur ses gardes, quand bien même il ne viendrait pas forcément avec de mauvaises intentions. Il devait forcément avoir quelque chose derrière la tête. Pourtant, je la jouais finement. Je le suivais dans son idée, dans son jeu. « Il va sans dire que vous savez parler à une femme. Je peux au moins vous reconnaître ça. Quant à votre question, non, je n’attendais personne. Ce devait être une soirée calme mais le destin est souvent capricieux. » Les apparences. Nous jouions, l’un comme l’autre, avec les apparences. J’avais le sentiment d’avoir face à moi quelqu’un qui, tout comme moi, savait usé des mots avant d’user de magie ou de poings. Pourtant, nous n’en pensions pas moins. Nous n’étions polis que pour en apprendre davantage l’un sur l’autre. « Et vous ? Je ne vous vois pas souvent ici. Vous cherchiez quelqu’un ? Moi, peut-être ? » Je pris une nouvelle gorgée, tout sourire, jouant avec le feu comme je le faisais souvent, mais avec toute la grâce d’une femme de mon rang.

© SEAWOLF.
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: Re: (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium   Mer 29 Nov - 20:28


Autour d'un verre et plus si affinité ?

       

Bien sûr que cela aurait été naïf, Luxure ne se déplace jamais sans avoir une cible bien précise en tête. Il n’avait rien à envier à Paresse, étant lui-même plutôt du genre feignant. Tout comme il n’était pas non plus un de ces prédateurs sans aucunes finesses. Il aimait jouer de la politesse et des mots pour adoucir. Etrangement, cela avait du mal à passer. Pourquoi ? La question lui traversait l’esprit, puis il rejetait la faute sur la complexité de l’être humain. Elle était bien là, face à lui, en train de le dévisager sans aucun ménagement. Shade mentirait s’il disait que ça lui déplaisait d’être ainsi regarder. Au contraire, son sourire semblait être motivé par la satisfaction d’être ainsi dévisager. Maintenant qu’il l’avait dans sa ligne de mire, il ne la lâchait plus du regard. Il retenait ses tics subtils pour ne pas éveiller les soupçons, sa question n’étant là que pour faire bonne figure. Bien sûr qu’il comptait s’installer, qu’elle soit d’accord ou non. Alors il prit place face à elle, se tenant bien droit en déposant ses mains gantées sur la table. « Merci », une fois de plus un sarcasme fin, sans aucuns excès pour répondre au sien. Il avait bien des attitudes qui déplaisaient aux plébéiens, mais la liste était bien trop longue pour qu’il daigne à réagir à chacune d’entre elles. Dans un geste automatique, il avait lissé le bois de la table. Il n’avait aucune idée de la raison pour laquelle il faisait ceci. Sans doute parce que les femmes de ménages ne faisaient pas bien leurs travails dans ce bar.
Commençant à déverser ses belles paroles, la luxure n’avait rien perdu en son sourire malicieux. Bien au contraire, il était alimenté par son retour de politesse et il pouvait d’ors et déjà juger que la conversation allait être plaisante. Un peu de détente, ça ne faisait pas de mal de temps en temps. « Ça serait incongru de me montrer insultant envers vous alors que je n’y vois aucune nécessité. Et, regrettez-vous que le destin vous est joué cette farce ? ». Pas une once d’agressivité ni une voix excessivement mielleuse. Shade était fidèle à lui-même : un orateur délicat que ça en devenait trop facilement suspect.

Le serveur à qui il avait demandé la même chose que la dame était revenue, lui déposant son verre devant son nez. Si tôt qu’il avait eu le dos tourné, le brun ne s’était pas gêné pour le dévisager de bas-en-haut et analyser le moindre de ses gestes. Pour se rincer bien sûr, mais pas que. Il voulait desceller une nervosité quelconque, un signe qui lui indiquerait une alerte. Heureusement, rien de tout ça. Il devait être de plus en plus prudent. A force de se promener, il éveillait les méfiances et les soupçons. Cela dit, il n’aimait pas vraiment se cacher. Sinon, il n’aurait pas abordé une maîtresse de guilde en public. Hum, maîtresse, ce seul mot le faisait frémir d’excitation. Pourtant, il se contenait, il n’avait aucuns gestes de déplacer.
Au lieu de se perdre dans des pensées obscènes, il avait apporté son verre à ses lèvres, tentant l’expérience avec le plus grand stoïcisme. De la liqueur de banane, c’était … Original. Il préférait le Mojito, le Gin Tonic ou un Black Russian, mais pour ce soir, il allait faire un effort. Ecoutant sa question avec attention, il n’avait pas l’air surpris qu’elle lui demande ceci. Au contraire, il en était amusé. « Je ne suis pas d’ici, en effet. Je suis de passage en ville et quand on m’a dit que vous l’étiez également, j’ai profité de cette occasion pour vous rencontrer ». Le mensonge ne servait à rien, car il alimentait les suspicions. Mais un semi-mensonge, cela pouvait aider tout de même pour ne pas faire fuir. C’est ainsi que la luxure raisonnait en tout cas. Il avait redéposé son verre du bout de ses doigts sur la table, aimant cet alcool qu’à petite doses. Trop sucré pour lui, c’était bien trop bon pour qu’il se montre raisonnable alors autant prendre les devants et se montrer patient.

De nouveau, ses yeux verts s’étaient fixés sur la silhouette en face de lui et ses yeux océans. Il adorait les yeux bleus, il les enviait même. Le vert, c’est empoisonnant. Le bleu, c’est romantique. Mais qu’elle se rassure, il n’était pas encore suffisamment barbare pour les lui arracher et demander à son maître de les lui mettre. Surtout qu’Hohenheim n’apprécierait pas sa demande, il les avait fait vert justement pour que ça lui plaise. « J’ai beaucoup d’admiration pour votre guilde et pour vous-même. Je ne viens pas demander une adhésion, rassurez-vous. Il est bien trop tard pour parler travail. J’aimerais en connaître plus sur vous, si vous le permettez ». A voir comment elle prendrait ses paroles, mais il faut savoir que Shade est un excellent comédien. Si bon qu’il s’y perd lui-même.

(c) REDBONE


_________________


Shade lilithium
Luxure, the bitch of Homonculus ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium   

 
(flashback) Autour d'un verre et plus si affinité ? ft. Shade Lilithium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the essence of magic :: Australie :: Canberra-
Sauter vers: