AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Lun 28 Aoû - 17:02


Narvi « Achlys » Rhaeli
ft. Yoo Kihyun
↘ carte d'identité

✧ surnom(s) ✧
Clairement, tu as toujours le « gosse » ou le « gamin » aux yeux de certains, parfois on ajoute l’adjectif « sale ». Mais tu as d’autres surnoms plus personnels, les dames plus ou moins âgées ont tendance à t’appeler « chaton », « mon mignon » ou encore « mon beau ». Oh, et tes « exploits » au sein de ta guilde t’ont permis de recevoir des titres comme « Le Serpent » (oh, quelle originalité) ou « Venom ». Peu de personne l'appelle par son véritable nom, Narvi.

✧ date & lieu de naissance ✧
 Tu n’en sais rien. Sur le papier que tu donnes aux autorités, tu es né quelque part en Malaisie, et ton nom étrange vient de tes parents passionnés de Mythologie occidentale. Ton anniversaire a été placé un vingt décembre, même s’il n’a aucune importance à tes yeux, même affective. Très peu de personnes se donnent la peine de te le souhaiter, et ça te va comme ça.

✧ âge ✧
 Dix-neuf ans, sur le papier encore une fois. Tu as surement trop vécu pour prétendre à cet âge, mais encore une fois, tu n’y accordes que très peu d’importance.  

✧ situation &
orientation sexuelle ✧
 Pansexuel, même si tu avoues seulement à demi-mots avoir une préférence pour les hommes, de peur de te faire marginaliser. Même si tu as déjà eu quelques semblant de relations dans le passé (enfin, c’est compliqué, surtout avec son chef d’équipe), tu es aujourd’hui célibataire et solitaire.  

✧ occupations ✧
 Aux yeux du monde, tu fais partie de la bruyante guilde de Fairy Tail, et tu y fais petit à petit ta place. Cependant, tu es toujours entravé par ta véritable guilde, Homonculus, celle qui t'a donnée la mission d'infiltrer les rangs des fées casse-cou.  

✧ crédit avatar ✧
  SAVADI.

↘ caractères et anecdotes


introverti ; sarcastique ; solitaire ; courageux ; arrogant ; efficace ; négociateur ; méfiant ; StrongAndIndependantKitten™ ; très bon chanteur ; bon cuisinier ; moqueur ; curieux ; sale caractère ; érudit ; sournois ; aime lire ; les jeux vidéo ; rêveur malgré lui ; agile (…)



Tu as l’apparence d’une personne introvertie, tu fais rarement entendre ta voix et tu vas peu au contact des autres. Il y a trois raisons principales à cela ; premièrement, la « stupidité » des gens t’exaspère très rapidement, si bien que tu ne peux retenir ton sarcasme aussi dangereux que ton venin. Ce venin, justement, est la deuxième raison pour laquelle tu ne peux t’approcher des autres ; si tu perds le contrôle, tout autour de toi sera dévasté. La troisième raison est simplement parce que tu vis dans une peur constante de te retrouver face à tes démons. Tu joues à un jeu dangereux, et si tu accordes ta confiance à la mauvaise personne, tout s’effondrera.
Sur le terrain, tu peux aussi bien fonder dans le tas qu’être dans la stratégie et la négociation, tu as cette polyvalence rare qui est une des raisons pour laquelle on t’a donné cette mission. Tu peux être le serpent vif que le serpent sournois, mais dans les deux cas, tu es tout aussi mortel.
Parfois, tu as la candeur d’un enfant, tu es simplement curieux, et toi aussi, tu aimerais qu’on vienne te voir sans avoir peur de pourrir à ton contact ou vouloir te tuer. Ton apparence ne laisse rien transparaître cependant, avec ce sweat un peu trop grand et cette capuche noire sur tes cheveux, un peu plus et on te prendrait pour une caricature de l’ado enfermé sur lui-même, ce que tu es un peu, à force de critiquer tout autour de toi. Ce n’est rien de le dire, tu as vraiment un sale caractère. Finalement, tu as un comportement de chat, indépendant et solitaire, un petit démon sur pattes, mais qui adore secrètement la chaleur humaine.
Ceux qui t’ont déjà entendu chanter peuvent le confirmer, tu as une très jolie voix. Tes joues deviennent rouges dès qu’on te fait la remarque, même si tu essaies toujours de faire une remarque arrogante ou sarcastique pour cacher ta timidité.
Sur ton corps, il y a deux marques. Une plus difficile à porter que l’autre, sans que tu puisses t’en détacher. Sur ton aine gauche se trouve une cicatrice, celle d’une brûlure, qui dissimule en partie la marque de Homonculus, cette guilde clandestine qui a été ton foyer pendant de longues années. La blessure, tu te l’ais toi-même infligée. Pourquoi ? Pour pouvoir à ce membre du conseil que tu étais « véritablement » repenti de la guilde clandestine. L'autre marque, c'est celle de la guilde que tu as infiltrée, Fairy Tail. Tu la portes sur ton avant-bras droit, un endroit pratique pour l'exposer ou, au contraire, la cacher sous un manche longue ou un bandage.
Tu es intelligent, et curieux, et ton pouvoir t’a poussé à t’instruire sur les plantes et les contre-poisons de plusieurs venins et poisons. Il t’est déjà arrivé de sauver des victimes de ton propre venin, mais tu gardes jalousement les secrets de ton remède ne voulant pas être mis en position de faiblesse.
Tu as des sortes d’animaux de compagnie, il t’en fallait bien, pas vrai ? Sabik, c’est cette petite vipère que tu as trouvée peu de temps après être parti. Tu la trouves très mignonne, et elle te le rend bien. Tu as aussi eu cette mygale, Fantine, et ce drôle de lézard du nom de Rodrigue. Ils ne sont pas vraiment à toi, mais tu les retrouves toujours autour de toi et ils n’ont pas l’air d’avoir peur de ta toxicité. Ah, l’Australie.
Tu apprécies la bonne nourriture, et tu manges beaucoup pour ton gabarit, et pas seulement du poison, c’est par ton appétit que tu as réussi à te faire quelques amis dans ta nouvelle guide. Tu sais aussi très bien cuisiner des plats « normaux » (c’est-à-dire qui ne mettent pas en péril la santé des autres), mais tu n’as pas réellement l’occasion de démontrer ton talent à visage découvert. Dans ton ancienne guilde, tu étais parfois chargé de la nourriture dans les missions. Tu as souvent une sucette fourrée dans la bouche, ça te retient de trop mordre.
↘ magie

✧ Chasseur du dragon venimeux. ✧

Une magie parfois qualifiée de fourbe, mais tu es extrêmement bon dans ce domaine. Tu es ainsi capable de produire et de manipuler librement du poison qui se manifeste sous la forme d'un gaz toxique. Le poison intoxique lentement mais surement ta proie, mais tu es capable d’en manipuler la forme pour lui donner une forme de lame, plus rapide et efficace. Recueilli par le dragon venimeux, c’est un véritable miracle que tu es appris à survivre en sa présence, et à force de vivre à ses côtés, ton sang est devenu tout aussi empoisonné. C'est plus un effet secondaire dû à ta magie qu'autre chose : tu ne peux pas contrôler ton sang, ta magie reste uniquement portée sur le poison. Tu as appris à contrôler ta magie du poison, tu n’es pas un danger public ambulant et tu n’empoisonnes pas toutes les personnes autour de toi à tour de bras. Tant que tu restes sous contrôle.

Hurlement du Dragon Venimeux • Cette capacité a le même principe que les autres hurlements des Dragon Slayer, mais elle est beaucoup plus sournoise. Si le souffle inflige des dégâts de par sa violence d’impact, il injecte dans le corps de l’adversaire un puissant venin qui l’affaiblit et ralentit progressivement, pouvant le tuer après une longue agonie.

Manipulation du poison • Ton corps est capable d’émaner des effluves de poison, un gaz toxique, que tu peux ensuite contrôler à ta guise en fonction de tes besoins : le faire passer au stade liquide ou solide. De la lame mortelle à l’empoissonnement du thé, tu peux ainsi adopter différentes stratégies sur le terrain, ce qui te rend polyvalent et imprévisible aux yeux de tes adversaires.

Consommation et immunité au poison • Depuis que tu es enfant, tu as appris à ton corps à supporter les poisons les plus toxiques afin de repousser les limites de ta propre magie. L'effet secondaire a été ton sang qui est intoxiqué, mais tu n'as pas d'autre choix que le supporter. Comme les autres chasseurs de dragon, tu consommes ton élément pour regagner des forces magiques rapidement ce qui explique les concoctions étranges que tu t’infliges régulièrement.



Dernière édition par N. Achlys Rhaeli le Mer 30 Aoû - 0:34, édité 4 fois
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Lun 28 Aoû - 17:04

Ah, the three stages in life :
1.Birth
2.What the fuck is this
3.Death


✧ being afraid to die, being afraid to live, what a way to exist. ✧




« Achlys ! » Il te faut un instant avant que tu ne lèves la tête. Ah, oui, c’est vrai, c’est mon nom maintenant. Ce nom que tu as repéré entre deux vieilles pages d’un livre poussiéreux. Un soupir franchit tes lèvres et tu accordes un hochement de tête à la serveuse de la guilde en récupérant l’ordre de mission que tu as demandé. Ce n’est pas quelque chose de difficile, au contraire, la facilité de la mission en est presque déconcertante. Mais tu as un loyer à payer, et tu as besoin de te vider la tête, partir seul, loin du brouhaha incessant de la guilde et de tes compagnons. Compagnons. Pourquoi arrives-tu si facilement à penser ce mot ? Si tu devais jouer un rôle à l’oral, dans tes pensées, tu ne devrais pas utiliser ce vocabulaire pour parler des mages de Fairy Tail. Cette guilde n’est pas ta maison, elle n’est rien pour toi, tu es ici en mission pour les tiens, pour ta guilde. La vraie. La seule. C’est ce que tu dois penser. Pourquoi n’y arrives-tu pas ? Pourquoi n’y arrives-tu plus ?

Tu n’arrives pas à mettre les mots dans le bon ordre dans le chaos qu’est ta vie actuelle. Si tu peux fabriquer des contre-poisons les yeux bandés, tu es incapable de mettre les étiquettes sur des personnes, sur des lieux. Amis, ennemis, connaissances, alliés, proies, dangers, tout se mélange et devient un tourbillon dans ton esprit. Où est ta maison, où est le refuge que tout le monde a, cet endroit où tu peux te sentir véritablement en sécurité ? Tu pourrais te la jouer Caliméro, mais à qui pourrais-tu te plaindre ? Tu n’as même pas le luxe de pouvoir geindre ouvertement. Tes anciens frères sont devenus tes démons, et ceux qui devaient être tes pires ennemis te traitent comme un ami. S’ils savaient. Parfois, tu te demandes pourquoi tu fais tout ça.
Une violente tape dans l’épaule te sort de tes pensées.

« Allons Achlys, tu n’as pas une mission à remplir ? Va chercher l’argent pour construire ton château, paraît que tu vis dans un taudis.
- ça sent toujours meilleur qu’à ta table. »

Ta remarque fait rire le vieux mage qui t’a accosté, même si tu ne vois pas vraiment ce qu'il y a de si drôle dedans, et alors que tu t’éloignes vers les portes de la guilde, tu l’entends te souhaiter bonne chance. Sa voix fait écho dans ta tête, et tu te demandes si un jour, tu auras toi aussi le luxe de t’inquiéter pour les autres sans tout ramener à ta petite personne.

Quelques instants plus tard, te voilà dans ta piaule, non loin de la guilde. Peu de gens savent où tu vis exactement, par mesure de sécurité, mais aussi parce que tu n’en es pas particulièrement fier. C’est petit, pas très propre malgré tes efforts et cruellement impersonnel. Tu as à peine de quoi dormir, te laver et faire à manger, et tes affaires sont entassées dans un coin. C’est comme si tu étais toujours prêt à partir, ce qui est le cas : tu as très peu de chose à toi. Le peu de meubles présents est ce que tu as loués ou récupérés, et tu essaies de n’apporter que très peu de valeur aux biens que tu transportes à toi. Parce que à tout moment, tout peu basculé, et tu devras partir, t’enfuir, et comme toujours, survivre.

Survivre. C’est ce que tu as toujours fait, et étrangement, tu es extrêmement doué à ça. Survivre. C’est bizarre, quand on y pense, qu’elles étaient tes chances de survivre quand tu as vu le jour ? Oh, ton histoire aurait de quoi faire pleurer dans les chaumières, mais c’est la tienne, et quelque part, tu n’as pas vraiment envie de remplir ta tête de « et si » qui n’auraient que pour effet de te faire du mal.
Tu n’as pas connu les personnes qui t’ont mis au monde. Avoir une famille, c’est le genre de truc qui t’a toujours semblé bizarre. La seule personne que tu as véritablement vue comme une mère était la dragonne qui t’a recueillie, enfant. Avant elle, tu n’as aucun souvenir. Xop, ça a été son nom. À ta mère. Tu te rappelles encore de son odeur, que tout humain normalement constitué trouverait immonde et mourrait des émanations toxiques, mais toi, le nourrisson qui ne tenait même pas sur tes jambes, tu t’es accroché à cette odeur. Et elle, la dragonne, t’a tout appris, à lire, à marcher, à écouter, à écouter le monde de loin.
Tu pleurais beaucoup à l’époque, et tes larmes empoissonnaient le sol à tes pieds, te maintenant dans ta douleur. C’était dur, pour un petit garçon, de vivre en voyant le monde pourrir autour de lui, malgré les conseils tendres de sa mère. Elle te murmurait des paroles rassurantes, et tu la croyais, parce qu’elle était comme toi. Oh, elle n’était pas laxiste pour autant, au contraire, tu avais intérêt à filer droit et gare à toi si tu étais trop lent à apprendre : chaque seconde sans que tu aies le contrôle sur toi était une vie en moins dans la forêt. Mais tu fais de ton mieux. Tu fais toujours de ton mieux.

Tu sursautes légèrement quand train se met en route, tu étais perdu dans tes pensées. La seule contrainte avec ta mission du jour, c’est qu’elle est un peu éloignée de la guilde et dans un coin pas très habité. Personne ne s’assoit à côté de toi, ton sac sur le siège à côté est une sorte d’avertissement, comme une sorte de défense. Parce que tu es constamment en danger. Discrètement, sous ta large capuche, tu observes les passagers avant de tourner ton attention vers le paysage. Inconsciemment, tu somnoles un peu.
Sous tes paupières, se dessinent les souvenirs de ton enfance, et si tu étais encore un enfant, tu serais déjà en pleurs. Xop. Xop. Xop ! Tu l’as crié, ce nom. Avec ta petite voix, cette petite voix qu’elle aimait écouter, cette petite voix noyée dans des sanglots. Mais personne n’était là pour sécher tes larmes, personne pour te dire de faire attention, car tu empoisonnais le sol, parce que tes émotions affectaient la verdure autour de toi, la pourrissant peu à peu. Et on s’étonne que tu sois si méfiant avec les autres. Comment peut-on accorder sa confiance à quelqu’un quand votre mère vous abandonne du jour au lendemain ? Quand on aime quelqu'un, on ne l'abandonne pas, pas vrai ?

Tu entrouvres les yeux et soupires, tu hais quand ton cerveau te rappelle que tu es humain et que tu ne peux pas être une machine à sel et sarcasme vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Tu sens un mouvement côté couloir et…

Merde.

Tu restes figé un instant, le regard planté dans le reflet de la fenêtre. Merde.

✧ we're not even close to be good guys. ✧




Tu observes la silhouette, de dos, grâce au reflet sur la vitre. Mais très vite, tu te rends compte que ton cœur s’est emballé pour rien : cette silhouette n’est pas celle de Luxure, tu es juste fatigué par ces dernières semaines. Et puis, pourquoi aurais-tu si peur de le voir ? Tu le connais depuis si longtemps, et il sait très bien que tu es infiltré à Fairy Tail, c’est même lui qui t’a transmis l’ordre, en tant que ton chef d’équipe. Tu ne fais rien de « mal ». Tu joues parfaitement ton rôle, tu attends la suite des ordres, tu fais même partie des rares personnes qu’il a accepté dans son équipe, ce qui prouve une certaine valeur à ses yeux. Il te connaît parfaitement, et c’est là tout le problème. Parce que tu n’es plus sûr d’être aussi fidèle à ta guilde que tu l’admets, quand on t’a donné cette mission, tu as essayé de cacher ton impatience de sortir de ces entraves. Mais tu connais les risques, tu sais ce qui t’attend si Luxure apprend, en vérité, tu as plus peur de sa réaction que de celle de votre maître. La colère de ton chef d’équipe, bien que très rare, est dangereuse, tu n’oses pas imaginer ce qu’il t’arrivera face à lui.
Si ce n’était que de la peur. Tu n’arrives jamais à savoir ce que toi, tu ressens, même si lui, il dit être dépourvu de tout sentiment humain. Shade a bien plus de pouvoir sur toi que tu ne veux l’admettre, et même si tu as déjà eu des remarques face à ton statut de « réservoir » sur pattes, tu sais très bien ce qui aurait pu t’arriver s’il ne t’avait pas trouvé, après la disparition de ton dragon. Tu te sens redevable, mais en même temps… Tu secoues la tête, pour arrêter les « et si » qui essayent encore une fois d’envahir ton cerveau.

Tu repenses à Homonculus. Inconsciemment, tu passes ta main sur ta marque déformée par ta cicatrice. Tu revois la silhouette noire face à toi, te surplombant. Tu avais les yeux irrités de pleurs, les lèvres gercées, les poings abîmés, tu étais perdu et l’air autour de toi était irrespirable, toxique. Ça faisait plusieurs semaines que tu vivais dans ces conditions, le village était déjà presque abandonné quand tu étais arrivé, et ton aura néfaste avait eu raison du reste. Tu fouillais chaque maison pour trouver de la nourriture, dormais dans quelques lits, essayais de réapprendre à te contrôler. Tu aurais fini par quitter cet endroit toi-même, mais, sans que tu ne le saches, des rumeurs sur un monstre venimeux avait attiré ici un membre d’une des guildes les plus dangereuse qui peuplent ce monde.
Il n’avait pas peur de toi, de ton venin. Ou s’il l’était, il ne le montrait pas. C’était étrange à tes yeux, les humains prenaient si souvent la fuite en sentant l’air autour de toi. Il s’était simplement avancé vers toi, avec ses yeux si particuliers, et ça t’avait suffi. Avant même qu’il ne parle, tu savais que tu allais le suivre.
C’est comme ça qui tu arrivais à Homonculus. Qui est devenu ton foyer, un peu malgré toi. Un endroit peuplé de brigands, de montres, de démons, mais un endroit qui, malgré toi, t’as forgé. Tu étais des leurs, même si pour cela, tu devais toujours prouver que tu méritais ta place. Tu n’es pas tout blanc, malgré ton jeune âge, tu as fait des choses horribles, un peu trop de zèle pour montrer au maître et à Luxure que tu es véritablement un chasseur de dragon des légendes. C’est assez ironique, quand on y pense, que tu sois dans l’équipe du péché de la luxure, alors que tu donnes cette impression de froideur et de distance. Mais tu y as fait ta place, dans cette équipe. Luxure se sert de ton pouvoir, et comme les autres membres de ton équipe, tu te fais « bichonner » par votre chef. « Bichonner », ça ne doit pas être le bon terme. Non, ce n’est définitivement pas le bon terme.


✧ I will survive, somehow, I always do. ✧




Tu mets les pieds dans le village où ta mission se déroule, la personne supposée de donner les renseignements devrait t’attendre aux portes de la petite gare, même si tu te demandes bien ce qu’il ou elle pourrait te dire de plus sur la situation. Ce n’est qu’une vulgaire chasse au trésor, le seul vrai danger étant les quelques bestioles qui peuplaient l’ancienne bâtisse abandonné, ça te rappellera Fantine et Rodrigue qui gardent ton taudis. Sabik, elle, se tortille pour avoir la chaleur de tes mains. Ces bestioles étaient une véritable consolation dans ta vie.
À peine as-tu fait quelques pas en dehors de la guerre qu’une vieille dame vient à ta rencontre. Elle n’est pas seule, bien sûr, il faut qu’elle ait ramené les mioches de son fils avec elle, pour leur montrer un vrai mage de Fairy Tail. S’ils savaient. Tu échanges les politesses avec eux, et ils commencent à t’assommer de questions. Tes pauvres oreilles peinent à suivre le rythme, mais dieu merci la grand-mère arrive à calmer le jeu. Alors qu’elle te radote tout et n’importe quoi en t’emmenant eu lieu de la quête, tu réalises que cet endroit est proche du lien d’une de tes dernières missions avec ton ancienne gui… Avec ta guilde.

Pour te distraire, tu essaies de te concentrer sur ce que te dit la dame, sur son défunt mari qui était mage lui aussi, mais le vent dans le feuillage des arbres te rappelle les flammes, tu pourrais encore sentir le goût des cendres sur ses lèvres, et le cri joyeux des enfants autour de toi fait écho à ceux moins gais des hommes à l’agonie.
Tu te souviens de tes jambes qui peinaient à tenir debout, tu te souviens avoir achevé un ennemi sans même le regarder avant de marcher sur le corps d’un allié. Cette mission qui a mal tourné, cette mission qui t’a rappelé que malgré tout, tu seras toujours tout seul dans ta merde. Ne pas faire confiance, même à un frère, ne pas faire confiance, même à ta propre mère, c’est cette leçon que tu as apprise. C’est la première fois que tu as véritablement douté de ta guilde, et malgré toi, les mots de Xop te revenaient par vagues. Souffrir en silence, avoir la tête haute, savoir se contrôler pour le bien de ton entourage, apprendre à s’aimer et à aimer… Quand elle est partie, tu as oublié. Et encore aujourd’hui, tu ne suis pas les vœux qu’elle a faits. Comment le peux-tu ? Avec ton existence, tu n’as pas eu d’autres choix que d’entre dans le camp des monstres. C’est l’excuse à la con que tu te sers à toi-même.
Que s’est-il passé ce soir-là ? Oh, une mission aussi simple que celle-là, mais beaucoup plus clandestine. Un endroit à fouiller et à détruire, tu n’étais pas avec ton équipe habituelle, ça s’est fait rapidement et sans que quiconque ne s’attende à rencontrer une difficulté. Et bordel, vous avez rentré un magnifique retour de karma, l’endroit n’était pas désert et les habitations aux alentours ont subi un retour de flamme. Quand la panique s’est instaurée, tu as réalisé à quel point les plus grandes gueules d’entre vous pouvaient être lâches et stupides. Tu as survécu, mais ce n’était pas grâce à l’aide de tes coéquipiers. Une voix au fond de toi te chuchote que ça ne serait pas arrivé à Fairy Tail, mais tu ris jaune : officielle, ou pas, une guilde abrite toujours des déchets humains, même les plus fières, surtout les plus fières. Et tu ne sais pas vraiment si tu pouvais t’en exclure, tu avais manqué de tuer des enfants, ce soir-là. Sans ton contre-poison, ils y seraient passés, mais combien d’autres personnes avais-tu assassiné sans t’en rendre compte ? Tu ne sais pas, donc tu choisis de ne pas y penser, de jouer la carte du silence et du déni. C’est le comportement d’enfoiré, mais c’est aussi ce qui t’aide à survivre.


✧ If you listen carefully you can hear me whisper "shut the fuck up" at least once every five minutes. ✧




« Jeune homme ? »

Tu lèves la tête, et hausses un sourcil vers la dame. Elle te demande si tout va bien, et toujours sans parler, tu hoches la tête.

« Ah, vous me rappelez mon mari, il n’était pas bavard aussi, celui-là. »

Peut-être parce qu’il n’avait pas le temps d’en placer une ? Tu hausses les épaules, ne formulant pas ta pensée, ça reste une cliente avec de l’argent plein les poches. Le boulot, le boulot, le boulot. Tu jettes un coup d’œil aux alentours, par la fenêtre d’une maison, tu vois le lacrima télévision allumé sur les informations. Un membre du conseil magique est à l’écran, mais ce n’est pas celui que tu connais, celui que tu as dû embobiner. Enfin, embobiner, tu es assez intelligent pour savoir que ce conseiller te surveiller de près lui-aussi. Tu te demandes combien de stalker tu as au cul avec toutes ces personnes qui doutent de toi.
Tu as dû te rendre au conseil, pas mal amoché pour le côté plus « réaliste » de la chose, et demandé de l’aide pour fuir ta guilde. Tu as proclamé t’être enfui, que pendant toutes ces années, tu n’as été qu’un pion et que tu n’as jamais pu espérer être libre avant aujourd’hui. Où est le mensonge ?
Ce conseiller a choisi de t’écouter, non sans s’assurer que tu étais inoffensif dans une cellule bien gardée. Ça a été humiliant, mais tu avais encore ta langue pour cracher ton venin, et tu gardais la tête haute, prêt à négocier ta liberté. Tu disais avoir des informations à leur donner, contre la liberté et l’autorisation d’intégrer une guilde officielle. Tu n’étais pas toujours sûr de tes mots, mais ce conseiller semblait regarder à travers toi, et voir ce que tu voulais qu’il voie : un jeune garçon paumé voulant survivre. Quand il te remit une nouvelle fois en doute, tu feignis la colère et le désespoir avant de toi-même t’infliger une brûlure sur ta marque. Tu penses avoir touché la corde sensible, car tu réussis haut la main ta mission, ton rejet de la guilde semblait avoir berné tout le monde.
Cependant, quand tu fis tes premiers pas en liberté, le conseiller te choppa le bras :

« N’oublie pas que tu auras à répondre à chacun de tes actes désormais, chaque choix que tu fais est le tien.
- C’était votre choix de bouffer autant d’ail à la cantine ce midi ? »

Ton humour n’était pas au beau fixe, mais au moins, le conseiller t’avait laissé t’en aller non sans un regard meurtrier. Ça doit être pour ça les contrôles plus fréquent que prévus.

« Dites-moi jeune homme, pourquoi êtes-vous entré à Fairy Tail ?
- J’ai pas la gueule de l’emploi, pas vrai ?
- Oh, ne vous méprenez pas, mais vous avez l’air encore tout nouveau dans cette guilde. »

Sans adresser un regard à la dame, qui a fini par te prendre le bras, si elle savait, tu lui sors la même soupe que tu as servi à d’autre avant :

« J’ai perdu mon foyer il n’y a pas longtemps. J’ai essayé de faire ma route seule, je suis pas vraiment le type à faire ami-ami avec tout le monde, mais on m’a chuchoté qu’une guilde est toujours pratique pour avoir du boulot rapidement. Fairy Tail était sur mon chemin, et voilà. »

Tu sens la prise de la femme autour de ton bras se resserrer et tu te décides à la regarder, malgré le fait que vous soyez arrivés à destination. Elle est frêle, une caresse empoisonnée de ta part et elle tomberait raide morte, mais quelque chose dans son regard te force à rester tranquille.

« Fairy Tail se met toujours sur le chemin des orphelins, mais c’est le choix de ces derniers d’en pousser les portes. C’était ce que disait mon mari.
- Je ne crois pas en ça. Maintenant, il serait temps que je me mette au travail.
- Mon mari non plus n’y croyait pas, c’était un vaurien. Mais un jour, il a fait le choix de tout changer.
- Waouh, je suis impressionné par tant de courage. Je peux y aller maintenant ?
- Avec quelques années de moins, je vous aurais bien fait ravaler votre arrogance.
- Avec quelques décennies, plutôt, non ? »

La prise disparaît et tu la vois s’éloigner, marmonnant dans sa barbe des choses comme « aussi abruti que mon crétin d’mari » mais tu n’y fais pas attention. Faire des choix, tu veux bien, mais lesquels sont les bons ? Tu n’as jamais été à ta place, ou quand tu l’es, tu as toujours cette étrange sensation de « et si ». Tu soupires et te prépares à entrer dans la bâtisse quand un boulet de canon arrive dans ton dos :

« Achlys ! Achlys ! Tu m’avais dit qu’on allait faire une mission ensemble !
- Salut. Et je ne t’ai jamais dit ça.
- Si, il y a deux jours, quand je t’ai invité
- Forcé.
- À venir à table avec nous.
- Merde, tu t’en souviens ? Je pensais que t’étais trop bourré pour t’en souvenir.
- J’étais pas bourré !
- On aurait dit. »

Une nouvelle tape sur l’épaule et tu vois enfin le visage hilare de l’envahisseur, ce type qui s’était mis en tête de devenir ton ami. Son sourire était trop aveuglant pour être honnête. Et sa bonté te fait mal à la tête, autant que la chaleur de ses mains sur tes épaules te brûle. Pourquoi n’a-t-il pas peur de mourir sous ton venin, ça éviterait à ton cœur de s’affoler autant, ou ça t’éviterait à devoir supporter sa présence quotidienne.
Tu te demandes pourquoi il a choisi de traîner avec quelque temps à peine après que tu ais mis les pieds à Fairy Tail. Ce lieu est si étrange à tes yeux, même si tout n’est pas rose, tu es encore surpris quand on te sourit ou on essaie de t’inclure dans la conversation. Ton partenaire s’avance vers les lieux, déterminé et tu lui siffles en réalisant quelque chose :

« Hé, j’ai pas l’intention de partager la récompense avec toi.
- Ne fais pas le radin, si tu veux, on fait 75/25 !
- Retourne jouer dans le mixeur Noah.
- On t’a déjà dit que t’as un caractère de merde ?
- Plus d’une fois, et je m’en fous toujours autant. Pars maintenant.
- Je croyais que tu m’aimais un peu plus que ça… »

Tes yeux s’agrandissent, et tu restes un instant interdit avant de voir que Noah plaisante juste. Une nouvelle fois, tu soupires à t’en déshydrater la gorge et tu pousses ton compagnon indésirable hors de ton chemin.

« Si tu veux, tu pourras venir à mon autre mission, juste après celle-là.
- Laisse-moi Noah, on n'a pas besoin d’être à deux.
- Allez, s’il te plaît, c’est grave bien payé en plus !
- Combien ?
- Je savais que tu n’étais avec moi que pour l’argent.
- Noah, sincèrement, ferme-là si c’est pour dire ça. Et on se met au boulot maintenant.
- Donc tu es d’accord ?
- J’ai jamais
- Si ! Et après, on rentre à la maison pour fêter ça ! »

Maison. Tu roules des yeux. Est-ce qu’une guilde aussi bruyante et aimant à catastrophes pouvait être chez toi ? Tu n’es clairement pas prêt à mettre des mots sur les choses. Qui sont tes alliés, tes ennemis, tes amis, tes amours, tu ne sais pas, tu ne sais même plus qui tu es. Mais tu es vivant, tu respires, et tout ce que tu as vécu, ça t’empêche de simplement tout arrêter. Tu n’as pas vécu t’en d’emmerdes pour laisser ta vie t’échapper une nouvelle fois. Tu vas chercher cette chose qui ne laissera plus aucun doute sur qui tu es, et tu te battras pour ça, parce que tu l’auras choisi. Tu vas apprendre, comme tu as appris à vivre avec ce poison dans ces veines, tu apprendras à regarder les autres simplement, sans aucune arrière-pensée, malgré leur connerie. Et peut-être, peut-être, tu feras en sorte que quelque « et si » qui résonnent dans ta tête devienne réalité. Tu feras des choix et tu les assumeras.

Mais en attendant, tu roules des yeux en constatant que tes propres pensées sont parasitées par une philosophie sortie d’un vieux livre sur l’amour de soi.

✧ Surprised I haven’t eyerolled myself to another dimension yet. ✧



derrière l'écran
✧ PSEUDO ✧ écrire ici ✧ AGE ✧ 19 ans ✧ COMMENT ETES-VOUS ARRIVE ICI ? ✧ partenariat Crimson Day ✧ TON AVIS SUR LE FORUM ✧ Très joli et qui donne envie  55  ✧ SUGGESTIONS✧ écrire ici


Dernière édition par N. Achlys Rhaeli le Mar 29 Aoû - 23:23, édité 5 fois
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Lun 28 Aoû - 17:09

Re-Coucou toi 89
Le gosse, oh j'aime bien ce surnom, je note 09
Bon courage pour ta fiche, si jamais tu as des questions ou quoi que ce soit, n'hésites pas à venir me mpotter. J'adore recevoir en privé 09

_________________


Shade lilithium
Luxure, the bitch of Homonculus ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
fondatrice
⊰ garde du conseil ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 26/05/2017 et j'ai vécu : 618 péripéties. J'en vis une avec : shade, mission et micah. Actuellement âgé(e) de : vingt ans , je suis : célibataire. Je vis : seule dans un loft au centre de Canberra. Je travaille comme : mage dans la garde du conseil. ce n'est clairement pas le poste que je rêvais, mais ça fera l'affaire...
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t46-navi-a-la-recherche-du-titre-perdue http://essenceofmagic.forumactif.com/t61-navi-alone-together
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Lun 28 Aoû - 17:23

bienvenue officiellement !
bonne rédaction et si tu as de nouvelles questions, n'hésite surtout pas. 86

_________________
▲▼▲
indépendant
⊰ mage vagabond ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 04/08/2017 et j'ai vécu : 328 péripéties. J'en vis une avec : 3 rp. Actuellement âgé(e) de : 26 ans , je suis : célibataire Je vis : un peu partout Je travaille comme : mage indépendant
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t81-jorgal-vakarian-nos-actes-passes-ne-nous-definissent-pas http://essenceofmagic.forumactif.com/t93-jorgal-difficile-d-avoir-des-amis
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mar 29 Aoû - 22:56

Bienvenue sur le forum mon petit Very Happy

_________________

♠️ Jorgal Vakarian ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mar 29 Aoû - 23:24

merci vous trois 86 67
fondatrice
⊰ garde du conseil ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 26/05/2017 et j'ai vécu : 618 péripéties. J'en vis une avec : shade, mission et micah. Actuellement âgé(e) de : vingt ans , je suis : célibataire. Je vis : seule dans un loft au centre de Canberra. Je travaille comme : mage dans la garde du conseil. ce n'est clairement pas le poste que je rêvais, mais ça fera l'affaire...
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t46-navi-a-la-recherche-du-titre-perdue http://essenceofmagic.forumactif.com/t61-navi-alone-together
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 0:15

Alors. J'ai beaucoup aimé ta fiche ainsi que ton personnage. Seulement, quelque chose me chagrine concernant tes pouvoirs. De la manière dont tu le décris ça fait beaucoup selon moi: gaz toxique (ce que je suppose être la manipulation de poison, mais je ne suis pas parvenue à en être sûr) + le hurlement + l’immunité/se nourrir de son élément + le sang empoisonné/manipulation du sang. Cela donne plus l'impression que tu en as au moins un voir deux de trop... De plus, n'oublie pas de donner quelques faiblesses à tes capacités... 77 Je te laisses rectifier ça pour que ce soit un peu plus clair et poster à la suite pour me dire quand c'est fait.  91

_________________
▲▼▲
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 0:41

Coucou !
Déjà, merci pour ton compliment ! Et pour les pouvoirs, il ne peut pas contrôler son sang, le fait que ce dernier soit empoisonné est plus un effet secondaire de sa magie et est donc passif, il n'a pas la main dessus. Quand j'ai relu, c'est vrai que ma manière de tourner les choses est assez confuse pardon 86 après, j'avoue que j'ai hésité à mettre le hurlement du dragon dans les pouvoirs, comme c'est techniquement la manipulation du poison, mais c'est aussi un pouvoir commun à tous les chasseurs 77

J'ai essayé d'éclaircir tout ça, j'espère que c'est un peu mieux 86
fondatrice
⊰ garde du conseil ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 26/05/2017 et j'ai vécu : 618 péripéties. J'en vis une avec : shade, mission et micah. Actuellement âgé(e) de : vingt ans , je suis : célibataire. Je vis : seule dans un loft au centre de Canberra. Je travaille comme : mage dans la garde du conseil. ce n'est clairement pas le poste que je rêvais, mais ça fera l'affaire...
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t46-navi-a-la-recherche-du-titre-perdue http://essenceofmagic.forumactif.com/t61-navi-alone-together
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 0:57




Félicitations mon choux ! Tu as réussi ! L'épreuve de la présentation n'est plus qu'un lointain souvenir. Te voilà membre de fairy tail, c'est génial, non ? Tu vas pouvoir t'amuser comme un petit fou, créer des liens et vivre de nouvelles aventures avec ton petit bout. Nous n'oublions pas non-plus ton rang ! Tu rejoints les mages de rang E. Amuse-toi bien parmi nous.

↘️ quelques mots
C'est parfait à présent. Je te remercie d'avoir faire les modifications.  49  Quant au rugissement, nous l'avons compté comme un pouvoir pour les autres DS.  37 Je le dis à nouveau ta fiche est parfaite ! J'ai vraiment adoré ta plume et ton personnage. Pour le groupe, je t'ai mis dans Fairy Tail, car c'est à place "officielle" on va dire et comme tu n'as pas précisé d'équipe, je te mets dans la première.  86  Après, je peux tout à fait te mettre dans une autre si tu le souhaites.  91

Sur ce, après tout ce blabla. je te souhaite un excellent jeu parmi nous.  117
↘️ premiers pas


contexte


règlement


annexes


scénarios




liens et rp


flood


vote



_________________
▲▼▲
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 1:36

Merci pour tes compliments 50 50 44

Pour le groupe, je m'étais dit que ça serait bien d'être dans celui de Homonculus au début, comme il est encore dedans et ne s'est pas encore "émancipé", comme ça, je pourrais le faire entrer pleinement (ou pas) à Fairy Tail plus tard (pour marquer son passage en quelque sorte) Est-ce que c'est possible de fonctionner comme ça ? 49 j'espère que ça ne te dérange pas trop et encore merci pour tout 46
admin
⊰ lust, homonculus ⊱
avatar
j'ai déposé mes valises le : 22/07/2017 et j'ai vécu : 816 péripéties. J'en vis une avec : navi + jorgal + {mission} + micah + rei Actuellement âgé(e) de : 32 ans physiquement (234 si on se fit aux dates et à quelque coupures de journaux, mais n'en a aucunes conscience) , je suis : compliqué en matière de concubinage Je vis : sous les plaines de Nullarbor. Je travaille comme : mage clandestin d'Homonculus sous le nom de code Luxure, chef d'équipe de ce dernier péché capitaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://essenceofmagic.forumactif.com/t54-luxure-no-pain-no-gain http://essenceofmagic.forumactif.com/t67-shade-do-not-enter-gentle-into-that-good-night
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 11:13

Plop ! Alors du coup, je me permet d'intervenir quand même XD

Vu qu'on en avait discuter sur la CB hier soir avec Achlys, je modifie son groupe Navi 90 (puis j'étais partit pour m'en occuper vu que j'ai suivi sa fiche en construction mais tu t'es ruée dessus 96)
Donc ma petite langue fourchue, je te met chez les noirs. Quand tu te sentiras prêt à passer officiellement chez Fairy Tail et à partir comme un traître en me brisant le coeur que je n'ai pas -#pression-, il te suffira d'en faire la demande juste ici :3

Sur ce, fin de l'intervention o/

EDIT. Je te laisse néanmoins le rang de "Fairy Tail" pour indiquer que voilà, tu travailles officiellement dans cette guilde, mais ta couleur sous-entend qu'officieusement, ce n'est pas encore le cas 54

_________________


Shade lilithium
Luxure, the bitch of Homonculus ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   Mer 30 Aoû - 14:21

Ca marche Shade, merci pour tout 44
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.   

 
(achlys) fueled by venom, sarcasm and salt.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We are Venom
» ☞ (f) Achlys (libre)
» Colos, dessin ... un peu de tout ! =)
» Fiche de liens
» SKEGGI ₪ king of salt and rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the essence of magic :: Espace jeux & co :: les limbes :: archives diverses-
Sauter vers: